Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

lundi 12 mai 2003

Déblocage

Je viens de recevoir une facture de l'Hopital Lariboisiere. Et en ouvrant et en
lisant la facture, tout m'est revenu : mon admission aux urgences, l'interne qui
m'a fait les premiers examens (très mignonne, blonde, de grands yeux bleus,
un beau sourire), mon pote en train de raconter ce que j'avais pris d'un air
embarrassé, l'interne qui me met une couverture pour que les flics ne sachent
pas directement ce qui m'arrive, le medecin me posant des questions sans que
je sois capable d'ouvrir la bouche, mes potes en train de me tenir le bras pour
que j'arrive à avaler un verre d'eau...

C'est une expérience affreuse, mais je ne peux m'empecher de le mettre dans
la catégorie "Bon souvenir".

Commentaire(s)

faut renommer "Journal d'un paumé" en "Journal d'un drogué" ? :-)

desormais, je ne pourrai plus regarder un pot d'herbes de provence sans un regard de suspicion...

Quant à Gervais Danone qui prétend que les yaourts c'est bon pour la santé, c'est rien que des menteurs