Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 18 mai 2003

Lost

Je suis perdu et déprimé ce soir. Il y a des soirs où je regrette d'être venu à Paris.
Au moins, perdu en province, je me dirais "Je serai bien sorti ce soir mais
y a rien à foutre dans ce bled" ou "Personne ne m'appele jamais.. enfin, c'est
vrai qu'ils sont tous à 50 bornes".

Mais non, je suis à Paris, avec pleins de monde, pleins de sorties possibles mais
je regarde par la fenetre comme s'il s'agissait d'une chaine du cable.

Comment est-ce possible de se sentir seul dans la capitale francaise?

Plus personne pour se confier depuis le décès d'un de mes meilleurs amis (P.).
putain, 5 mois déjà. Et je ne veux pas entendre parler de psy.

Enfin, tout va aller mieux dans 30mn : le temps que le xanax monte.
C'est la version la plus sage pour déconnecter mon cerveau ce soir.
Je suis sans doute trop sage, j'aurais du finir la bouteille de J&B, il
n'en reste qu'une petite moitié.

Je regarde comme hypnotisé le dernier cadeau de P. C'est un médoc qui
assomerait un cheval. Mélangé avec l'alcool, je vous raconte même pas.

Fiche Produit
Les benzodiazépines et produits apparentés ne doivent pas être utilisés
seuls pour traiter la dépression ou l'anxiété associée à la dépression dans la
mesure où ils peuvent favoriser un passage à l'acte suicidaire.

En cas de prise massive, les signes de surdosage se manifestent,
principalement par un sommeil profond pouvant aller jusqu'au coma, selon la
quantité ingérée. On retrouve également des signes de confusion mentale, une
léthargie, dans les cas bénins.
Les cas plus sérieux se manifestent par de l'ataxie, hypotonie, hypotension,
dépression respiratoire, exceptionnellement le décès.

Une vraie saloperie, je vous avais prévenu.

Petite crise de tachycardie, mains legerement froides : le xanax est monté.

Commentaire(s)

arrete de prendre des saloperies pareilles...

ca me rappelle suicide, mode d'emploi..

Comme souvenir, ça pourrait peut-être suffire de garder la boîte, non ?

hey, pas la peine de prendre ce genre de trucs, le bien que ça apporte n'est qu'éphémère... :s.
pis bon, ça arrive de se sentir seul. 'fin bon. prends soin de toi. (je sais qu'on se connait pas mais bon).

Hey ! Le psy c'est tout de même une meilleure solution. Les médocs peuvent aider à faire passer les symptômes qui paralysent, mais pour s'en débarasser à la racine, y'a pas vraiment d'alternatives au psy.

Allez... reprends toi. :-)

Je réponds en vrac :
je n'ai plus la boite, je n'ai plus que les "tablettes" de medocs.
le plaisir est éphémère, mais j'aime bien me faire demonter la tete de façon régulière.
JAMAIS ne me mettrait les pieds chez un psy.

Meme si tu vas pas chez un psy c'est pas pour ca que tu dois prendre des cochonneries pareilles...

alors, je te rappelle qu ece ne sont pas des sucrettes, et ca ne se met pas dans les yogourths

bah, c délicieux le médoc! en plus, c même bénéfique pour l'état général jusque 1/2 l par jour. Le problème c que ça tend à annuler l'effet de l'antidépresseur (Prozac?) et à te faire *mal* dormir, d'où aggravation...
A ta santé! tchinn! hips!