Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 25 mai 2003

Bis repetita

Scorp hier soir. Forcement, c'était stories. J'y suis allé avec un pote et garoo
(qui n'avait pas mis les pieds au scorp depuis un bon moment, visiblement).
Nous avons passé la soirée affalé dans un canapé chez les VIP.
J'ai été déraisonnable pour trois, puisque mes deux compatriotes étaient sages.
Il y avait énormement de monde et il y faisait particulierement chaud.

L'homme de ma nuit ne m'a pas sauté dans les bras, et j'étais bien trop occupé
à siroter mon sky pour aller en chercher un.

Un bon tiers de bouteille et 5 heures plus tard, back home en taxi.

Le seul point négatif de la soirée est qu'il faisait jour quand je suis sorti, je
deteste cela.

Commentaire(s)

Pourquoi t'aimes pas qu'il fasse jour en sortant de boite ?

Moi je serais plutôt comme Garoo : content de voir le soleil.

Je ne sais pas pourquoi, ca me déprime! Peut-etre
parce que j'ai l'impression que ca va gacher la journée du lendemain

J'adore sortir de soirée, voir le soleil très haut, et croiser des gens qui viennent de se lever. Se dire que sans doute ils se sont moins amusé que moi.
J'envie leur teint frais, et leur haleine irréprochable.
Mais j'aime me dire que ma nuit a été assez passionnante pour se coucher le jour.

Moi je me rappelle qd je sortais du Queen à 6h et qu'il commencait a faire jour, que les eboueurs nettoyaient les Champs... J'adorais ca!