Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

jeudi 05 juin 2003

Egarement

Je descends en tenue légère au sous-sol. 1ere surprise, léger frisson arrivé en
bas ; c'est rare d'avoir froid ici. 2nd surprise, toute lumière est eteinte, que des
pauvres lumieres tamisées -mauvais signe -. 3eme surprise, il y a de la
musique, bonne en plus - Tatu bien évidement -.

Je fais un premier tour : moyenne d'age 35-40, profil "cadre ayant laissé sa
cravate Lancel au vestiaire". J'aperçois l'abominable homme des neiges - de
mousse, pardon - et je fuis en m'enfermant dans une douche.

Je me fais aborder par une connaissance. Ce mec est ridicule. Je l'ai rencontré
au dépot mais il n'était pas venu depuis plusieurs années. La semaine suivante,
je le croise au scorp mais il n'y étais pas venu depuis 5ans. La semaine
suivante, je le croise au Red Light, c'est la premiere fois qu'il vient. Cette fois-ci,
il ne savait pas que c'était soirée mousse.

Je m'approche de la piece avec de la mousse. Je ferme les yeux et je respire à
fond.. Ah! nostalgie des soirées mousses du scorp! ici pas de jeunes mek
mignons, meme pas des folle.
Corps nus se frottant les uns contre les autres dans la mousse, mains
baladeuses. Le contact de ces corps est particulièrement erotique et exiterait
n'importe qui. Par-ci par-là, quelques couples avec 4 ou 5 vieux collés contre
eux tentant de profiter de la situation.

Je reste à mater dans un coin, évitant et repoussant les mains qui se jettent sur
moi.

Après quelques allers/retours entre la mousse et les douches, je m'isole avec
quelqu'un.

Bof bof mais ca calme.

Commentaire(s)

Pauvre de toi :(

ya des années au Queen, les soirées Mousse ca avait quand même l'air plus amusant