Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 15 juin 2003

Encore un jour se lève

sur la planete France et je sors doucement de mes rêves, ...

La soirée fut bonne bien que totalement improvisée. J'ai commencé par squater
avec un groupe composé principalement de folles dans l'endroit de drague des
tuileries.

Ayant eu mon rabottage mensuel, c'était vraiment pour glandouiller, étant
contraint à deux bonnes semaines d'abstinence.

J'appellais R. et il accepta d'aller boire un verre au scorp. Nous fûmes 3 des
tuileries à y aller. Arrivé vers 1h30, déjà pleins de monde. La musique était
sympa, de la techno. Le scorp avait installé un écran géant pour l'occassion.
Le jeu de lumières était plus utilisé que d'ordinaire.

Départ R. et moi vers 3h. De la techno sans tazz, moi ca me gonfle, même
installé dans un canapé avec une bouteille de sky.

Dans la voiture, R. me dit : "soit je te laisse à Bastille et je vais à la Station,
soit nous allons à la station directement
".

3h20, Station. peu de monde, je sirote mon coca light au rez de chaussée,
abstinence oblige. Finalement, la curiosité l'emporte, je fais un tour, tombe sur
un mec mignon en bas, finit dans une cabine.

Ca a été très soft mais ce fut pas mal du tout. Le mec me plait, nous nous
échangeons nos numéros de téléphone. Ca ne donnera rien mais je l'appellerai
demain. Sait on jamais!

Il est 5h15, les oiseaux du matin commencent à chanter, l'aube arrive à grand
pas. Le ciel commence à être bleu, je me dépèche avant que cela ne me
déprime de trop.

Commentaire(s)

Dis donc, tu l'aimes bien le Garoo : et ca a l'air d'etre réciproque