Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

lundi 16 juin 2003

Encore raté

J'ai joué au parisien modèle hier. Je suis allé cuire au soleil et même voir des
amis que je n'avais pas vu depuis quelques semaines.

J'envoie un SMS au mec d'hier mais je n'ai pas de réponse..

Le soir, j'étais tellement dégouté que j'ai pris un demi comprimé de Seresta
(benzodiapezine). J'atteinds rapidement un sentiment de torpeur, une paix
intérieure. C'est assez regrettable que cela ne dure pas longtemps.

Me couche, assomé par le médoc.
Reveil difficile, la matinée idem, sous l'effet de la descente du bordel.

Ce soir, j'ai rappelé le mec mais je suis tombé directement sur le répondeur.
Et là, je m'emmerde sur des chat de tarlouzes.

Pourquoi ne pas pouvoir choisir l'heure exacte à laquelle on s'endort ?
la durée? J'aimerai m'endormir pendant plusieurs semaines, ne me reveiller que
pour aller au taff et me rendormir en rentrant sans aucun autre sentiment ou envie.

Commentaire(s)