Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mardi 01 juillet 2003

Pourquoi

Cela fait un an, quasiment jour pour jour. Je le rencontrais en boite et tombais sous le charme instantanement. Mais ce n'était qu'un allumeur et il m'usa jusqu'à ce que je craque. Ce fût l'homme de l'année 2002. J'ai rencontré l'homme 2003. Il est relativement grand, beau, charmant, timide et introverti. Je ne saurais dire pourquoi mais j'ai craqué immédiatement pour lui. La descente fût plus douce dimanche matin dans ses bras. Mais il fait completement space dans sa tête, (actuellement) provincial et séropositif. Mais, j'ai pleuré, pleuré que rien de plus constructif ne soit possible avec lui.

Maintenant, je vais rester enfermé à double tours dans ma coquille, pansant ma blessure et jurant qu'on l'y reprendrait plus.

Commentaire(s)