Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mercredi 30 juillet 2003

Dépot(oire)

Soirée médiocre au dépot. Enfin, moins de 3 heures quand même. Je tombe assez rapidement sur une passive ayant un bon nombre de kilomètres au compteur. On ne touchait pas les bords et elle ne couinait pas.
Je me barre.

Je repère une passive, petite, mince qui dance en faisant le tour réglementaire du bordel. Je la récupère dans une cabine. Une fois à poil, il s'avère être du style maigre avec bourelets. Elle me dit qu'y aller doucement car elle a mal d'habitude. Je n'arrive pas à comprendre ses passives : elle adore se faire mettre mais elle n'assume pas. Du coup, les sphincters ne laissent passer qu'un doigt mais il est clair que derrière, la main pourrait passer tranquille. Bref, il a fallu la titiller pendant un bon moment avant d'y aller franco. En plus, elle ne couinait pas non plus! Je vous jure mais où sont passées les
passives qui couinent! Le mec se barre en me disant qu'il avait un bouquin en vitrine de la boutique en face de l'open. Il m'a parlé de Mathieu je-ne-sais-quoi (lui je crois), de dédicace, de Sous les marches. Je n'ai pas écouté, trop pressé à me barrer.

Comble du bonheur, les nouvelles capotes du dépot sont plus courtes et trop serrées. Ce n'est pas le pied pour bander.

Me voila calmé pour une petite semaine, même s'il ne se passe rien à Londres.

Commentaire(s)

Tu devrais te porter volontaire pour poster dans le blog : dildos.want.to.be.free.fr !!
Je crois que tu pourrais y acquérir tes lettres de noblesse !!! :)))) lol

Pourquoi posterai-je dans ce blog alors que je peux le dire sur le mien ?
et en plus, ici, on sait que c'est moi qui ecrit.