Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

jeudi 23 octobre 2003

rencontre du 3ème type

Après deux ou trois annulations, j'ai sauté le pas. Sans doute parce qu'il m'a fait cette proposition 24h à l'avance, et avec humour.
On se fait un plan direct dîner mardi soir ?
Pourtant le pari n'était pas gagné.
Pourquoi voudrais je rencontrer quelqu'un qui ne parle que des livres qu'il lit, des films qu'il voit? Sans oublier de ses amis - qui lui apportent tant de choses -.

Mais j'ai accepté. Peut-être dans la lutte contre ma timidité, peut-être juste ma curiosité.

21h, le téléphone sonne. rendez-vous au métro Rue des Boulets.
Voix pédé classique.
Je commence à me demander dans quelle merde je me suis fourré.

J'arrive, Matoo est assis sur un banc. Il semble me reconnaitre tout de suite. Il est bien plus petit que je ne l'imaginais, moins efféminé que je ne le craignais.

La discussion s'amorce facilement, principalement dû à son extreme sociabilité. Nous parlons de blogs assez rapidement ; il semble surpris que je ne sois pas un lecteur de blogs assidus. Nous ne restons - heureusement - pas sur ce sujet de discussion toute la soirée.
Il me raconte un peu son quotidien avec M. et je découvre quelqu'un de particulièrement tolérant. Je ne pensais même pas que ca puisse exister.

C'est en fait quelqu'un d'intéressant, intelligent, employant avec aisance un vocable châtié.

La prochaine étape est la rencontre avec Matoo et M. Moi, curieux ?

Je suis de retour chez moi un peu avant minuit et X. m'appele. Je lui résume la soirée en lui expliquant sobrement que j'ai diné avec un inconnu. Il a visiblement tendance à oublier que je n'ai plus de compte à lui rendre.

Commentaire(s)

C'est pas bientôt fini ces articles lèche-cul ?

marrant...