Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

lundi 24 novembre 2003

week-end

J'aimerai bien vous raconter ce qu'il s'est passé entre 23h30 et 15H30 dans la nuit de samedi à dimanche mais... je ne m'en souviens plus. Tout s'est arrêté après avoir sniffé cette ligne de xanax. Mais je devrai pouvoir tout reconstruire après quelques coups de fils.

Commentaire(s)

normal,le xanax c'est assez puissant,ma mere me gave de ça quand je crise (mere indigne tsss)
bref,
ne recommence pas,je veux dire,c'est dangereux

Ça se sniffe le xanax et toutes ces sortes de choses !? 'Suis encore bien naïf, moi... Et pour jouer aux vieux con : Fais gaffe, quand même ! Take care of yourself... :-)

Ben c'est ça qui est tres étonnant, le xanax n'est pas vraiment fort.
simba, je ne savais pas que ca se sniffait non plus...

Oui, c'est plutot chelou cette histoire de sniffer du Xanax...

A Halloween on m'a mis du GHB dans mon verre... l'horreur...

Je me reveille le lendemain pas franchement gueule de bois mais franchement deprime -ca a dure deux jours-, mon colloc m'explique que j'ai aggresse un flic... j'ai des flashbacks de "violences verbales", de pleurs et de cris...

l'horreur totale.

Jamais plus jamais - comme quoi que ca peut toujours etre pire...