Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

samedi 27 décembre 2003

souvenirs, souvenirs

Je viens de finir mes cartons; 3 cartons, contenant surtout des cours que je n'ouvrirai jamais mais que je ne peux me résoudre à jeter. Mais je suis tombé sur trois paquets de photos miraculeusement intacts après quelques années sous un tas de poussière. Je n'avais pas revu son visage en photo depuis tant d'années. Je ne l'ai plus jamais revu depuis la fin de mes études. Elle était si belle ; des yeux verts magnifiques, de longs cheveux châtains clairs. Ce regard d'une intelligence rare. Et amoureux. Je tombe sur une enveloppe, format A4. Un cadeau de sa part pour mon 21eme anniversaire. J'en ai les larmes aux yeux, j'ai comme l'impression d'être passé à côté de quelque chose, de ma vie.
Je crois que j'attends inconsciemment une histoire similaire avec un garçon mais je sais qu'elle n'arrivera pas.

Une dernière photo perdue au milieu d'elle sèche mes larmes. Elle a été prise lors du réveillon du 31 décembre 1997. On y voit Garoo et moi.

Commentaire(s)

beurk :-(

on le savait, c'est Garoo l'amour impossible de paumé

Pourquoi être si défaitiste ?
C'est déjà arrivé, bon d'accord avec une femme, mais bon, faut pas désespérer. Les bonnes résolutions sont là pour ça : l'année qui vient, dit toi que tu te trouveras un prince charmant.