Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 25 janvier 2004

Qui est le chat?

Bon courage pour ce soir. Appelle si tu en as envie ou besoin. Mon ex me rappelle à réception du SMS. Il a l'air en forme malgré ce qu'il l'attend. Il a envie d'aller boire un verre voire même d'aller au Queen s'il ne finit pas trop tard. Il propose de me rappeler plus tard dans la soirée. Mais comment en est on arrivé là ? Flash-back.
J'allume mon portable mercredi matin. SMS datant de 4h du mat' me réveille d'un coup : Je sors de l'hôpital, je t'appelle demain. Pourquoi ai je reçu ce SMS ? Je doute qu'il l'ait envoyé à tous ses potes... Coup de fil rapide le jour même. Il me rappelle plus longuement le jeudi et conclut le coup de téléphone parje t'appelle demain, bisou mon coeur.
4 coups de téléphone le vendredi pendant la soirée pour parler de tout et de rien. Comme avant. Il veut sortir, dormir chez moi. Il me propose à demi mot qu'on couche ensemble. Je suis un peu naze, je le préviens que je ne veux pas aller au Dépôt, on se met d'accord pour sortir le demain. Il me rappelle 10mn plus tard; dans 30mn à George V. Une fois sur place, Il me pousse pour aller boire un verre au Dépôt. Je me laisse faire, de mauvaise grâce.
1H53, arrivée au Dépôt et l'horreur commence. 10mn de queue pour laisser sa veste. Il y a énormément de monde au rez-de-chaussée. On descend pour aller pisser. Crise de rires quand un mec se casse la gueule dans les escaliers et roule jusqu'en bas. Imaginez l'état du tee shirt blanc et la tronche du mec en se relevant. C'est la cata en bas et pour cause : 3 cm d'eau partout. La fuite a l'air de venir de la backroom. Mon ex dévisage tous les mecs mignons qui passent. Je bois mon sky rapidement. Trop de monde, trop de bousculades, les mecs tournent en rond en attendant que le sous-sol soit accessible. Je vois qu'il a envie de niker, moi absolument pas. J'en ai marre, je lui dis que je ne voulais pas venir ici, que je suis naze et que je lui souhaite une bonne soirée. Il me dit qu'il ne va pas rester, qu'il va aller au scorp. Je décline l'invitation, préférant raccourcir les sales soirées. 2H40. Je rentre à pied, sous la pluie. J'en profite pour lui envoyer un message désagréable sur son égoïsme et son égocentrisme. Back home vers 3H15, lexo, dodo.
Réconciliation samedi, nous passons rapidement sur la soirée de la veille.

Plus je m'éloigne, plus il court. Je vais le briser... Ou peut-être l'inverse.

Commentaire(s)

Nan te laisses pas briser, protège toi le mieu ke tu peux

L'inverse est bien parti je trouve :-(

C'est ça les ex...

Au moins, tu te sens vivant ! :)

Etre malheureux pour se sentir vivant, drôle de reflexion :-(

Tsss.. c'était vendredi ca, pas dimanche.... il perd ses repères le paumé.. heureusement que je note tout :)

S. n'a pas bien lu ?

soit 2 points A et B a égale distance l'un de l'autre

comment éloigner A de B sans que B ne s'en aperçoive?

tu prends A', clone de A et le tour est joué

tant qu'a faire un clone, je peux modifier quelques trucs?

ben modifié pas trop le clone sinon il ressemblera plus trop a l'original et B va s'en appercevoire