Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

jeudi 29 janvier 2004

18 heures plus tard...

Mon téléphone sonna et sa première phrase fut : Epouse moi !

PS: au cas où certains en doutent, sa phrase était uniquement pour me faire réagir. En vain. Il a recommencé à me parler de son mec, je lui ai rappelé notre discussion d'hier et j'ai raccroché.

PPS: il vient de m'appeler à l'instant, il vient d'apprendre une mauvaise nouvelle, je file le rejoindre. Je ne suis qu'un sale con.

PPPS: Cela s'est assez bien passé finalement. Il s'est fait plaindre, m'a demandé de préciser clairement notre problème et nous nous sommes séparés en bon terme.

Commentaire(s)

Ooooooooooooh ! C'est vrai ?
Non parce que là, tu fais appel à mon bisounours intérieur, et qu'il est super présent en ce moment.

Comme nous tous, comme nous tous.

T'es peut etre un "sale con" depuis le début en fin de compte !

Nan c kelkun d'humain tout simplement

Oui, avec toute sa complexité, toute sa capacité à douter, à prendre des bonnes ou des mauvaises décisions...

Et ouai... such is life ! :o)

remarque c peut etre mieux que RIEN tout ca...j'veux dire mieux vaut souffrir que ne rien ressentir...le RIEN c le pire