Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

lundi 09 février 2004

chabadabada...

Le clic clac du salon est encore ouvert, la couette n'a pas bougé. Je suis allongé dessus, résumant mentalement ce dernier week-end.
Nous étions partis, mon ex et moi, pour une journée et demi chez Disney. Je voyais cela comme un week-end entre amis, c'est tout. De mon côté, tout était clair. L'hôtel 4* est superbe, au pied du parc, lit deux places moelleux, canapé, salle de bains avec baignoire... Il a envie de faire une sieste. Nous nous couchons et... il se jette sur moi. Je tente de résister, de ne pas me mettre à bander. Mais je n'ai pas tenu bien longtemps : je n'arrive plus à calculer les développements limités de e(x) comme à mes débuts pédé. Séance de sexe torride, et câlins ensuite. Nous devions aller au resto puis au ciné mais il décide d'inviter son futur petit ami (futur à l'époque, actuel maintenant) et le meilleur pote. Soirée sympathique sans plus. Nous abandonnons Peter Pan au bout de 15mn. Et tant mieux. Je n'aurais sans doute pas supporté les câlins et caresses entre mon ex et son mec pendant toute la durée du film. La nuit fut assez difficile, mon ex ayant la nuit à se coller contre moi. Soupir.
Nous avons rapidement remplacé la journée dans les parcs par du cocooning at home. Nous avons passé l'après midi dans ce canapé, tantôt à faire des câlins, à regarder Les Rivières
Pourpres
ou à baiser comme des malades. Il décide de partir vers 15h pour se préparer pour son rendez vous amoureux. Je le raccompagne à l'ascenseur et... clap.
Comme une parenthèse qui se ferme indiquant sans doute la fin de ce moment de pur bonheur. Comme le bruit d'une porte qui claque. Nous comprenons immédiatement que je suis coincé dehors. Mon ex utilise son téléphone portable pour appeler un dépanneur et file.
Attendre en plein froid pendant une heure, regarder les dépanneurs massacrer ma serrure. Je suis vraiment trop con, je ne me suis douté de rien. Ils ouvrent la porte au bout de deux heures, je suis congelé, je suis stressé, je ne prête pas attention à leur devis et je le signe. L'intervention et le pose d'une nouvelle serrure identique pour... 450€. Je passe le reste de la soirée hyper angoissé, téléphonant à la terre entière, me demandant comment je vais me débrouiller pour annuler ce devis. Un quart de lexo et une bouteille de cidre plus tard, je m'endors d'un sommeil agité pour une nuit courte.
Théoriquement, il s'agit d'une commande à domicile, j'ai donc un délai de 7 jours de me désister. Et depuis je stresse : peur d'être obligé de faire les travaux, peur qu'on me cambriole.
Hier soir, je me demandais pourquoi le week-end s'était mal fini alors qu'il avait été idyllique. Maintenant, je me demande s'il a vraiment été si parfait que cela.
Que faire ? Quelle attitude adopter? Ma vie - et ce blog - tourne trop autour de mon ex. Alors que je me posais cette question, j'ai reçu un appel de M., pour la Monoculture de samedi... Une réponse?

Commentaire(s)

Ouille, je comprends mieux le problème...
Désolé pour toi. Tu ne peux pas demander autre chose ?
450 euros pour une malheureuse sérrure. C'est fou.

ouille dur ca pour les clés... par contre regarde si t as pas une assurance perte clés avec ta carte bancaire (les 'packages' vendus par les etablissements bancaires incluent ce genre de truc, meme des cartes comme la carte casino ou shell...). Sinon pour le devis si c'es considéré comme vente ou démarchage à domicile tu as bien les 7 jours de préavis
A propos on peut baiser comme des malades sans voir les Les Rivières Pourpres ? bon ok je retourne dans ma grotte...

Haaaaan en plus c un cochon expldr

Certaines maries proposent un service de sérruriers gratuit, renseignes toi pour the next time :-)

Etrange ton ex quand même !

bon, il aurait en plus pu etre bloque a poil sur le pallier, tout ne va pas si mal..

J'ai du mal avec la chronologie de tout ça. Alors a/ ton ex te chauffe, et vous baisez. b/il invite son futur copain à vous rejoindre au resto/ciné c/de nouveau seuls, il te rechauffe au lit d/de retour chez toi, vous baisez encore e/il rejoint son amoureux après t'avoir laissé en facheuse facheuse posture. C'est un enfoiré ou c'est juste moi ?

Si X n'est pas un enfoiré, alors Paumé s'exprime très mal :)

Réagis ! Ne te laisse pas faire comme ça ! T'es pas un garçon facile tout de même...:)

Garçon facile :) suffit de lui demander pour coucher avec :) hi hi hi (McM qui rit dans sa barbe)

c'est quoi cette histoire de monoculture?

Je n'ai rien compris!

Je précise que X. ce n'est pas moi (qui a dit que je suis nombriliste ?)

Je sais je me répète... mais pour le coup j'aurai aimé être ce X et l'histoire ne se serai surement pas terminée ainsi... et si on écrivais un Happy end ?

Bisous Mister Paumé.

Bordel, calculer les développements limités de e(x), je n'y avais jamais pensé.

J'avais facilement la gaule dans les saunas, douches collectives ou autre quand j'étais jeune.

Mais tu es toujours jeune, man !!!