Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

samedi 21 février 2004

Mise au point, dernière

Le portable vibre, je tends la main et lit le SMS. Sa réaction était prévisible, la mienne également. Je prend le verre d'eau et avale un demi lexo. J'efface tous ses SMS. C'est en perdant quelqu'un qu'on se rend compte des sentiments qu'on avait pour lui.
Ok, au revoir.

Commentaire(s)

A suivre donc... :)

C'est dégoûtant qu'il te traîte comme ça.

merde, ça te surprend toi ?

C'est dingue le nombre de SMS de rupture ou de déclaration qui trainent, je dois être de la vieille école si je crois que cela n'a aucun sens? :)