Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mardi 16 mars 2004

continuer

Léger rebondissement hier. X. m'envoie un SMS alors que je me prends l'autoroute pour aller à Montpellier. Il avait décidé de ne pas rentrer à Paris et a passé la soirée et la nuit à Montpellier. Mais il a changé son billet et ne prend pas le même train que moi. Sa voix est différente : il semble affecté par ma décision. Il me demande plusieurs fois si je vais le rappeler, juste pour avoir de ces nouvelles. Ma réponse est toujours la même : je ne sais pas, je ne pense pas. Il raccroche avec un dernier bisous. J'arrive à la gare au moment où son TGV quitte le quai. Il est 14h10. Plus de nouvelle.
Il est en permanence dans ma tête depuis. Je décide de sortir hier soir, nous allons avec S. au queen. C'est la première fois que je vais à la soirée disco. La bombe des linkup - ou alors un de ces clones très ressemblant - attend quelqu'un sur les marches. Plus petit que je le l'imaginais, encore plus sexe, carrément mignon.
Quelques whiskys, musique assez sympa, soirée très mixte. Du coup, il est difficile de savoir qui est gay ou hétéro. Je n'aime pas vraiment ce genre de soirées ; étant assez timide, j'ai peur de commencer à draguer un hétéro. Nuit courte, Journée de reprise de taff difficile.
Je suis épuisé ce soir mais je sens que je ne vais pas réussir à dormir. Et je ne veux pas plonger dans les lexo tout de suite, j'y tomberai bien assez tôt.

Commentaire(s)

Hum Gouts commu ;-)
Remarque va trouver un pédé qui trouve ce mec pas beau....

Ben, moi j'suis à 1/2 PD, et franchement je ne le trouve pas beau, il ressemble à un petit cochon (l'animal, pas le pervers) !

Bôf. Pas mon genre.