Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

samedi 20 mars 2004

charcutage

Nuit courte hier soir sans lexo. Endormi tard, réveillé tôt. Pas eu le courage d'aller faire du sport ou n'importe quelle tâche ménagère. Bain de foule boulevard Haussmann dans l'après-midi : printemps, galerie Lafayette et citadium. J'aperçois de loin le magasin Lafayette pour la maison qui est visiblement pris d'assaut. Résultat on se croit en boite : les videurs ne laissent rentrer des gens qu'au compte goutte. I'm not on the list. Retour à la maison, 3ème petit déjeuner de la journée, sieste. Réveil 20H30. La nuit va être longue.
J'appelle mon ex pour avoir des nouvelles. Il avait donc une petite fissure anale, des hémorroïdes et un abcès sur... 11cm. Une poche de sang sur toute la longueur s'était faite et risquait de se rompre, d'où opération immédiate. Ils l'ont ouvert sur 3cm et 11cm en profondeur. 21 points de suture. Résultat : un mois de morphine et de douleurs. Il conclut la discussion par un « N'hésite pas à me rappeler », j'élude en lui souhaitant un bon rétablissement et je raccroche.
Bref, J'ai moins mal au cul aujourd'hui, mon gland est moins douloureux bien qu'il reste encore quelques « croûtes » et je suis en pleine forme. Je vais pouvoir assouvir ma libido. Enfin, j'espère.

Commentaire(s)

Toujours aussi gore ici...

Je vais y penser à chaque fois que je vais aller aux toilettes, maintenant :(

c'est une bonne nouvelle en soit quand même, il est définitivement guéri ton ex et de ton coté tu ne risque pas de t'avoir chopé une saloperie

Toujours autant de plaisir à te lire - Tu vis et tu le racontes sans complexes - perso, je ne te trouve pas gore :-)

égale à lui même

fascinant

Puisque nous sommes dans la dentelle, allons y :

Mon beauf qui n'est pas homo, a eu la même opération, mais depuis ... il a des fuites, légères, mais des fuites quand même, pas top quand même.