Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mercredi 24 mars 2004

pas de chance

Rendez-vous avec mon enculologue doigtologue favori aujourd'hui. 30-35 ans, très agréable, souriant et mignon. Tant qu'à passer un mauvais moment, autant que le mec soit agréable. J'y allais à cause de cette boule étrange avec un gros trou juste à côté de mon cul et en profiter pour me faire confirmer l'absence de condylome.
Je me déshabille, m'installe à genoux, cambré, coudes pliés. Il met ses gants, tâte mon trou, m'enduit de gel, me fait un toucher rectal et m'enfile son anuscope. L'examen se passe sans un mot. Je me rhabille tandis que le verdict tombe : j'ai un second trou du cul. Enfin, disons un trou du cul de secours. Ca pourrait servir, on ne sait jamais. Paumé, nouveau pédé génétiquement modifié, avec deux trous du cul. Je compte déjà les passives qui commencent à mouiller. Le médecin, quant à lui, est bien moins enchanté : ce n'est pas infecté mais il faut opérer. Anesthésie générale, 45mn de charcutage. Et 3 jours à l'hôpital. Pour m'apprendre à chier et à me doigter. J'écoute, sourire au bord des lèvres, le médecin m'expliquer que les infirmières vont me montrer comment chier sans me faire mal, comment utiliser un doigtier pour me mettre de la crème bien à l'intérieur. Et de m'expliquer toutes les conséquences désastreuses si cela n'est pas bien fait : nouvelle opération si je ne vais pas correctement à la selle,« rigidité anale » si je ne me doigte pas correctement.
Il conclut par un « Cela n'a pas de rapport avec vos habitudes sexuelles.» OK, c'est bien beau mais... je me pose une question : mon ex, il ne s'est pas fait opérer d'un abcès de la même chose? Le hasard est pour le moins étonnant. Et attendant, 3/4 semaines pour avoir un rendez-vous chez le spécialiste et ensuite 4/5 semaines pour se faire opérer.

Commentaire(s)

T'aimes bien d'exhiber devant les médecins, je le savais ! J'imagine très bien la scène :-) Arff

Eh ben bon courage...

Tout mon courage !

Désolé, je crains que ta vie sexuelle de passive ne puisse avoir lieu avant un beau bout de temps... il paraît qu'on met "un certain temps" avant de s'en remettre complètement !

C'aurait pu ête pire... Il pourrait être, hummm ché pas, sur la poitrine...

En tout cas, je compatis man :-(

e suis d'accord avec toi, je me demande si ça n'a pas de rapport avec ta vie sexuelle. En plus, je crains que cela l'a modifie un peu, et tu m'en vois désolé.

"paumé, pédé genetiquement modifié", je kiffe l'expression :-p
ben sinon, je ne vois pas quoi dire à par que tu n'as pas de cul sur ce coup. J'espèe que tout se passera bien

Que dire si ce n'est que "ça me trou le cul" cette histoire .
Nan sérieux, plein de courage et tout et tout.

Ca me rapel que j'ai pas été passif depuis un bout de temps tiens...
(Comment ca c'est Hors sujet ?)

ça craint! bon courage à toi.

Ca au moins c'est du post précis et militant ! :)))

P'tain t'as pas de cul en ce moment toi ! :-)

Ouh la la.... Ca va y aller a coup de Star Wars dans le fion la....