Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

vendredi 09 avril 2004

farniente

Fièvre toute la nuit. J'ai donc alterné entre délires et insomnies. J'étais dans un pot au taff, avec le directeur qui m'a agressé les semaines précédentes. Il me regarde et dit à voix haute :« T'es qu'un sale pédé. » Je pète un plomb, hurle en lui disant que j'allais porter plainte pour son harcèlement continuel et son propos homophobe. N'importe quoi. Enfin, ça me plairait bien de faire un truc comme ça. Pour les faire chier. J'ai commencé à dormir vers 8h, j'ai donc appelle pour me faire porter pâle.
Le médecin m'a dit que je n'avais pas grand chose et que la poussée de fièvre devrait être la dernière. Et elle m'a arrêté deux jours. Que demande le paumé! J'ai donc passé la journée à dormir, à discuter sur le net, devant la télé ou à jouer (et finir) le jeu de rôle autour de Star Wars. Et pareil demain, miam.
Point remarquable de la journée : coup de fil de X. Rien de transcendant, il voulait juste prendre des nouvelles. Je suis content qu'il ait appelé, content qu'il ait pris l'initiative. Il n'avait plus ce ton supérieur de la fois dernière. Il a raccroché rapidement avec un « Je te rappelle quand je suis rentré chez moi ». Il ne l'a pas fais mais c'est pas grave, on s'en fout. Je crains que notre petit jeu soit reparti...

Commentaire(s)

Grosse larve !

OH ! J'suis choqué par ton directeur là !!!

Sympa les deux jours d'arrets ^^ :p

Moi je sors tout juste de mes deux jours d'arrêt. Enjoy !

Ben c'est la CQ qui va encore faire la tête :-(

Mais bon une petite coupure, ça fait du bien aussi et puis tu seras en pleine forme pour le week end :-)

fais
-s
+t