Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 25 avril 2004

friend for tonite?

Un jour, quand j'aurai des amis - il faut bien se raccrocher à quelque chose -, je profiterai du beau temps pour faire des balades sympas. Et pour sortir en boite, aussi. Je serai bien sortie hier mais je n'ai trouvé personne. Enfin, quelqu'un serait bien sorti, mais il parait qu'il faut prévenir les gens avant 1h du matin. Surtout les provinciaux banlieusards. Aujourd'hui, comme hier, je vais passer ma journée à regarder le beau temps par la fenêtre.
Au moins, maintenant, j'ai une idée de boite à monter ; une société de location d'amis.
Ca marcherait, j'en suis sûr.

Commentaire(s)

souvent, il suffit de ne pas chercher très loins tes amis, regarde un peu mieux autour de toi :-)

Mais tu as plein d'amis, pourquoi aller chercher ailleurs ce que tu as ici.

Il suffit que tu ouvres les yeux

c'est sur, 40 minutes d'amitié chaude et virile

Bah c sur ke si tu previens les gens o dernier moment tu risk pa de te retrouver avec grand monde

L'idée n'est pas neuve, on appelle ça des "escort-[précisez dans la langue de Shakespeare la gent désirée]". Mais l'avenir étant dans la prestation de services, c'est une piste à creuser ...
A Noter en passant le magnifique décrescendo de gradation [pour ne pas synthétiser en "dé-gradation"] de la stratification de la population française : parisiens -> banlieusards -> provinciaux.
Je reste coi !! ;Þ

un jour, quand enfin tu seras perdu, tu feras de toi-même ton ami.
Alors tu ne penseras pas aux "boîtes"...
Alors tu ne compteras pas sur l'éternel absent...
Et tu n'auras plus besoin de te pencher par la fenêtre... la beauté étant ailleurs...