Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 02 mai 2004

renouveau

C'est la première fois que je bande à donf après avoir lu un SMS.
« Jè tro kifé vendredi avec toi jè ate kom remète sa. té un dieu du sex tu ma bèsé kom jamè on mlavè fè é jespèr ksava continué. tinkiète pa jsui clean jfèpa sankpote kan jconépa bien lega mètoi jve tedoné du plésir é jè confiance entoi jè vrèmen èmé te fer jouir. on remè sa mardi soi enform jpens atoi ciao »

Il s'agit d'un des mecs de vendredi soir rencontré au dépôt.

Commentaire(s)

ébé ilen a dla chans le pomé ki etossi un dieu de lortograf méconu. keskilzonfé pour jouir otan, on veu savoir!

Put1 Sa donn grav envi dalé au depo

on dirait du hongrois avec tous ces accents.


é lé ote y save meme pas ékrir

t'an a fé kon bi1 O D P O

Alors c'est bon tu bandes ?

bah moi je vais essayer d'écrire en français parce que je ne supporte pas le langage sms.
moi j'ai un sms qui m'avait fait super bander y a longtemps (parce que çe fait longtemps que je l'ai pas eu) c'était "je t'aime". Dingue non ?

rien comme le dépôt pour donner confiance (qui est, on le sait, la meilleure forme de protection) aux gens.

L'art de tourner en rond dans le vide...
Et des réponses de mecs qui ne lisent qu'eux même...
désespérant ces vies en vase clos.
Avec mes excuses.
Anton

si j'ai bien compris la bouillie pour chat deguisee en message sms

le mec en question a baisé sans capote avec paumé parce qu'il le connaissait bien et qu'il avait confiance
(forcement il l'avait croisé 2 minutes avant dans la cabine du depot)

je ferai pas de commentaire supplementaire

Anton Wai, grand poëte gay de çi-dessus à écrit:

"Je, tu, il,
Nous, vous, elles…

Je, tu ; il n’est rien,
Nous, vous ; elles n’existent pas…

Il n’y a pas de Terre,
Il n’y a pas de vie…

Le monde n’est qu’un mirage, une illusion inutile,
L’existence n’est qu’un leurre, une tromperie assassine…

Il n’y a rien,
Rien…

Même pas ma vie."

inspiré de... "Smallville"

moi je dis vive la littérature PD !!! ;-)

Il a l'air supeeeer fiable ce mec en effet ! Direct, no capote t'as raison.

***cynique***

Personne n'a jamais couché avec un mec sans capote alors que vous veniez juste de le rencontrer ?

Euh, tu dormais pendant les Sidaction ? :)

sans se faire plomber, je voulais dire...

Franchement, je vois pas de quoi se melent les gens, informer oui mais donner des lecons non ! Chacun fait ce qu'il veut de son cul si il y a acceptation reciproque des risques encourus...

tes fans sont tous adhérents au comité de soutien de G.W.B. ou quoi ???

Moi j'dis, vive le nkp !

Le bareback, y'a que ça de vrai !
(Quand on est plombé, bien sur, et entre plombés, celà s'entend, pouir les autres, mâchez du caoutchouc !)

J'sais, j'ai un potentiel de vrail con, mais c pour ça kon me kiffe.

Paumé> Pour répondre à ta question : si si si bien sûr ! :-) Mais pas dans ce contexte quand même ! :-/

si quand j'avais 16 ans. mais après suis devenu un peu plus mature. surtout depuis qu'un de mes amis a chopé le sida comme ça, au depot justement. et qu'un autre a attrapé la syphilis. ce genre d'endroits ne me derange pas du tout dans le principe mais quand je vois le genre de population qui y traine ca fait peur ( tu te laves la queue et la bouche entre 2 ?).

tout ceci ne fait que m'encourager dans ma décision de plus jamais y mettre le pied au dépôt. pour qui ça intéresse, j'ai une carte pour le dépôt avec 3 ou 4 entrées que je vends.

Comment on peut acheter une carte du Dépôt avant de s'apercevoir qu'on ne veut plus y aller ?

un SMS de 307 caractères donc. Il aurait pu faire plus court qd même.

En réponse à Phil: même entre plombés le bareback
est dangereux: tout le monde n'est pas infecté par
les mêmes souches de virus. Rien de tel que de
se recontaminer par une souche qui résiste à
sa thérapie en cours pour aller droit à l'échec
et l'impasse thérapeutique: on meurt encore
du sida! Qd on à la chance d'avoir une thérapie
qui fonctionne on le gache pas!

> Ansett : j'crains rien, j'suis multirésistant !!!! mort de rire !

I'm fait rire de con de Phil en plus ! :))

pardon : je voulais dire remettre les pieds. non, je ne suis pas un ange.