Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 16 mai 2004

Dr Taz

Comme à chaque fois, l'esprit se libère. Je disparais, je n'existe plus, je ne subis plus les ondes sonores, ma conscience est liée à elles. Il n'y a plus de barrière psychologique. Je passe d'un sujet à l'autre, je les prends tous d'un bloc et arrive à les voir dans leur globalité. Je réalise comment certains événements de mon enfance à des conséquences aujourd'hui et immédiatement je vois le post que je pourrais faire ici. Je me dis qu'il faudra que je taz pour faire des posts, ce seront forcement les meilleurs. Mais le taz est trop fort. Vertiges, nausées, désorientation. Je suis obligé de passer un long moment assis. Passage difficile de la soirée atténuée par la discussion avec Phil.
Je branche un mec mignon, puis passe le reste de la soirée avec lui. Il est froid, ne fait jamais le premier pas. Alors que je pensais que l'affaire était dans le sac, il me dit à la fin qu'il est naze, qu'il doit faire pleins de choses demain et qu'il préfère qu'on ne dorme pas ensemble. Je le laisse descendre à la station Château d'eau non sans l'avoir embrassé et qu'il m'est donné son numéro. Déception exacerbée par la descente. Je rentre, tente de dormir sans réel succès.
Je me lève, m'assoie devant ce pc pour écrire et rien. Je ne me souviens de rien. Toutes les associations d'idées et recoupements que j'avais fais sont hors de portée. Je les sens, à peine perceptible, à l'orée de ma conscience.

Commentaire(s)

je serais la toujours pour toi .. ton meilleur ami !! ("Lorie")

Arnaud

"je le laisse descendre à la station Château d'eau": hum, t'es trop bon!
zut ce pourrait être moi, ce type... serais-je schizo? somnambule? possédé? rapide vérification... ça va, j'ai 2 alibis bloguesques...

Paumé, pourquoi tu ne parles jamais de tes amis?

Salut!
Je lis ton blogue depuis quelques temps et j'ai décidé de laisser un ptit commentaire.
J'ai aussi un blogue (http://jonathan.monblogue.com) et je suis aussi gay mais bon si tu le lis tu verras que cela reste encore assez gamin par rapport à toi, peut être même trop mièvre. En tout cas je trouve tes posts vraiment cool, un peu dans la lignée de mon auteur fétiche : bret easton ellis, le connais-tu ? Il a aussi ce style brut et détaché. Enfin, continue ton blogue ca se lit très très bien

Paumé, l'ami des ours et des enfants.

Pour poster aussi bien que Paumé, il faut tazer ou nocapoter ou les deux. Facile, faut juste avoir la santé.

papageno : tu crois que paumé peut avoir des amis?

paume : t'as deja essayé le viagra ?

MrT : je ne sais pas, justement! j'imaginerais bien qu'il en ait peu mais de vrais.

Paumé, depuis que je te lis tous les jours, j'ai des meilleures performance sexuelles avec mes partenaires et ma vie s'améliore jour après jour.

Depuis que je lis Paumé, mon salaire a pris 50%, je fréquente les espaces VIP des meilleures soirées parisiennes et j'ai trouvé un appart sympa à 15 minutes à pied du centre de Paris.
Où est-ce qu'on peut offrir des Paumés en médaillon porte-bonheur pour des amis qui traversent des passes difficiles?

>Paumé, l'ami des ours et des enfants.

MDR ! :-)

--

"à l'orée de ta conscience" ? Putain, t'en dis des belles choses malgré ton état, Paumé ! :-)

Bravo, le premier blog sur lequel je reste plus de 2 minutes !