Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 23 mai 2004

pensée du soir

« Sommes nous les jouets du destin
Souviens toi des moments divins
Planants, éclatés au matin
Et maintenant nous sommes tout seul
Perdus les rêves de s'aimer
Le temps où on avait rien fait
Il nous reste toute une vie pour pleurer
Et maintenant nous sommes tout seul »

Commentaire(s)

Et merci à Brian en passant :°)
Ça y'est, le vieux Paumé a trouvé sa vocation...

A Virginie Despentes, en l'occurrence, non ?

Encore une chanson de pédé ca :-D

Placebo.......un pur kiffe