Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 01 août 2004

note pour plus tard

Ne plus sortir le samedi soir avec des mecs qui se transforment en citrouilles à 2h et dont la seule phrase intelligible est «Non, Non, je veux rentrer me coucher.»
Bande de nazes.