Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

lundi 30 août 2004

Je vois X. dans 2h45. Fait chier. Pas envie de le voir. Ca va entre encore un repas dans un restaurant où il évitera soigneusement tous les sujets qui fachent. Diner sans aucun intérêt. Et je ne suis pas en état de faire le forcing pour régler la situation.
Si seulement il pouvait définitivement me larguer, ca serait une vraie libération

Commentaire(s)

L'alternative c'est que tu le largues aussi non ?

ben n'y va pas, en utilisant une excuse bien plate (genre j'ai oublie j'ai justemenrt rendez vous avec mon pedicure) dont il ne pourra que comprendre que tu ne veux plus le voir...

ou y allé avec une personne que tu pourrais faire passer comme ton actuel ptit copain

Tu le largues toi même, tu lui laisses l'addition, tu rayes sa voiture, tu écrases son chat. Après il y a peu de chances qu'il veuille encore te voir. ;
Ou tu te remets avec, tu lui fais croire que tu t'en fout, il tombe raide dingue. Tu le tortures psychologiquement, tu te venges, tu te sens mieux et voilà !
Oui, je suis une fille pas tranquille...

Si c'est pas de la passivité ça...

ca que raconte morphee me fait penser a la sequenec de la rupture dans le premier episode de 'the strip'
pour ceux et celles qui l'ont pas vu, c'est une serie new zealandaise pleine de beaux strip teaseurs

Tu aurais pu servir de modèle au héros de "l'art de la fugue" de Stephen McCauley...
indécision, quand tu nous tiens...

Je suis d'accord avec Matoo, largue le une bonne fois pour toute :)