Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mercredi 01 septembre 2004

do not break the rules

1rst rule : Ne pas retazer quand on est en descente.

Je n'aurais donc pas dû gober dimanche soir. Levé vers midi, sans énergie, sans motivation, rien à part ces idées sombres. J'annule mon dîner du soir et je me recouche pour empêcher de réfléchir. Réveil vers 18h, je décide de me bouger, je m'habille et pars à pied pour l'Univers Gym. Baiser pour se remonter le moral.

J'arrive à 20h, il n'y a pas grand monde. Je vais directement prendre une douche et direction le hammam. En sortant du hammam, #7 me regarde avec insistance. Il est de ma taille mais fait sa musculation avec plus de conviction. Nous rentrons dans une cabine.

Il s'allonge sur le dos et ne bouge plus. Au moment où j'allume, il me demande d'éteindre. C'est pas mal dans le noir, non ? Je le caresse, le suce et découvre une teub de 21/22cm large. C'est le profil de teub qui ne bande mou voire pas du tout. Je lui lève les jambes, lui lèche le cul, l'enduis de gel. Je joue un peu avec son trou, rentre le bout du gland, me rends compte que ça va rentrer, me retire et enfile une capote. Je le baise sans conviction, peut-être pendant 10mn. J'abandonne car je commence à débander.

Je suis actif d'habitude. Je recommence à le sucer jusqu'à ce qu'il bande normalement. Je me mets sur lui, il joue avec mon trou, tente de me pénétrer. Je me relève, lui file une capote et je me remets sur lui. Ca commence à rentrer mais difficilement. J'ai mal. Je n'aime définitivement pas les grosses teub. Par chance, il débande de plus en plus.
Les capotes me font toujours débander. Je n'en mets dans d'habitude. Gloups. J'enlève le bout de sa teub encore en moi, j'enlève sa capote, me branle et jouit sur son torse. J'allume la lumière, m'essuie et me barre en courrant.

Détail qui m'a fait marrer ; #7 est canadien et s'appelle Anakin.

Je me suis barré de l'UG, suis allé mangé au MacDo et suis allé voir Hell Boy mais mes idées noires ne m'ont jamais quitté.

Commentaire(s)

T'as pas de gout...:-))))...bouffer au Mac Do...vas au Quick (mais y a ça chez vous, j'sais plus:-))...suis pèté de grand matin...

On a droit à une belle série de beaux cacas en ce moment... merci legroscondepaumé.net, on se souciait de ta santé mentale.

Tu numérotes tes plans cul, mais toi tu n'es pas un numéro : enfin si, dans nos cœurs : le number one des connasses parisiennes.

Bon, t'as pas compris que les blogs c'est plus à la mode ? Même les hétéros en font maintenant. C'est comme les piercings à l'arcade. Ça craint depuis que Patrick Fiori en porte un. Il faudrait que tu trouves une autre activité pour être conne et célèbre. Je te fais confiance.

Ton aimé,
Damien_

ha mais non pas d'accord faut pas arreter de bloguer maintenant, non non y'a encore les neuf autres commandements a ramener et graver sur des tablettes

mais au fait quand il t'a dit son prenom t'as fait comment pour pas exploser de rire "côlice j'mépelle énokin "

Mais, chérie, où as-tu vu qu'il fallait arrêter de faire ces putains de blog ? Qu'est-ce que je lirais, le soir, au coin du feu, si tout ce merveilleux merdier s'arrêtait ? Je vais quand même pas lire le bleuargh de Matoo : y a même pas de sexe, c'est people mais même pas assez vulgaire pour que ce soit alléchant... non, non, non, je ne veux que du groscondepaumé.net, et rien d'autre !


Les blogs, c'est comme les pantalons à carreaux, ou bien l'hétérosexualité (aucun lien, quoi que...), il faut bien qu'il y ait des trous du cul pour ce genre d'affaires, sinon je n'aurais plus rien à critiquer, et ça me rendrait vraiment triste, et ça vous ne le voulez pas.


Vous embrasse,
Votre bien-aimé Damien

mais personne ne faite jamais de sport a Ug ? ce n'est qu'un baisodrome , et dire que j'avais failli y travailler .

mais personne ne faite jamais de sport a Ug ? ce n'est qu'un baisodrome , et dire que j'avais failli y travailler.

Bon, allez, j'arrête les conneries. Pardon Paumé d'être aussi agressive avec toi, mais depuis que je sais que je ne suis pas ton type, j'ai mal. Et la douleur me fait écrire des choses qui dépassent ma pensée.

Ah, une dernière chose : Didier Lestrade est une sale fasciste qui se fait plus baiser depuis des années.

Oh, il y a une folle qui se fait passer pour moi ! Le début de la notoriété ? Je bande.

Votre
Daminou

Salut je suis Paumé, je suis con, je pue du cul, et comme je m'en suis fait reboucher un (de trou du cul, merde, suivez un peu), ben tous mes gaz de prout s'accumulent dans mon petit corps, montent jusqu'à mon cerveau (enfin, ce qu'il en reste, avec toutes les drogues que je prends), et ça me rend très méchant et stupide.


C'est rigolo ce système de mettre le nom d'une autre personne, je trouve. Merci au mec qu'a inventé ça.

Moi j'apprends des choses.

J'avais jamais bien saisis quelle était la signification réelle de "je mets pas de capote, ça me fait débander". On me l'avait jamais fait, alors je savais pas comment ça se passait dans le contexte. Je croyais bêtement que c'était quelque chose pour du bareback volontaire et militant. Et pas du tout une excuse parce que le mec en face est pas du tout excitant mais qu'on s'en est rendu compte trop tard après être entré dans la cabine.
Ca prend déjà plus de sens
Moi j'apprends des choses, merci le paume.

Damien, merci de tes commentaires. Par contre tu t'es trompé dans le dernier, tu avais mis "Paumé" au lieu de ton prénom, je viens de corriger cela.

Mais c'est dégoûtant! écœurant: répugnant!
Quand tu manges au Mac Do, tu pourrais au moins ne pas t'en vanter. Ya quand même un minimum de pudeur à respecter. À quand les capotes de bouche qui permettent de ne rien avaler de ce qu'on mange?