Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 12 septembre 2004

acte manqué

De retour d'un pot avec Neimad et Freaky. Soirée sympa mais quelque chose cloche. Nous sommes dimanche. Putain, pour la première fois depuis 4 semaines, je sais quel jour de la semaine nous sommes ! Ca cache quelque chose. 2 bières plus tard, nous sortons du bar-à-pétasses que j'avais choisi (que j'aille en enfer) et ça s'impose à moi : demain je bosse, putain. Bien évidement, je le savais mais j'avais repoussé cette pensée au plus profond - pour l'éviter d'affronter la réalité -.
Il existe certainement une signification à tout cela mais depuis que je me tape des mecs, j'ai arrêté de me poser des questions existentielles (Pourquoi je préfère les bites, pourquoi les moules puent, pourquoi certains pédés ressemblent à des femmes, ...). Ca ne sert à rien, il n'existe pas de réponse à ce genre de question et y réfléchir mène direct à une bonne déprime.

Commentaire(s)

suis 10% oki avec toi sur le dernier point depuis ce soir 23h31 :)

no brain - no pain