Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mercredi 29 septembre 2004

i have a dream

Ca avance doucement, mais ça avance. Dans quelques années, au rez-de-chaussée du Dépôt, il y a aura des HIV Minute.
Tu rencontres un mec et tu vas faire ton test. L'index dans l'orifice, une goutte de sang et le résultat - fiable à 99,98% - est donné. La vie sera plus simple ! Plus de stress, plus de plan foireux et plus de capote inutile. Evidement, il y aura toujours des pervers qui mettront leur teub dans la machine pour se la peter. Du coup, plusieurs semaines après leur mise en service, on installera un distributeur de doigtiers. Eh oui, même l'hygiène arrivera au dépôt.
Vous pensez que c'est la panacée ? Petits joueurs. Quelques années plus tard, à l'entrée des backrooms, on distribuera une pillule. Exit les capotes et le gel. Tu te fais troncher par tous les trous et en sortant, t'avales ta pillule. Fiable, de faibles effets secondaires, le pied. Il n'y aura plus aucune contamination au VIH.

C'est beau l'avenir, dommage qu'on ne le vive jamais.

Commentaire(s)

joli ta vision de l'avenir, en esperant que cela arrive vite et que NOUS puissions en profiter

D'ici là tu auras au moins ......35 ....40 ans et plus personne ne voudra de toi, tu ne risqueras plus rien :-(

Je suis d'humeur orangina rouge ce matin ...

avec ta chance, tu tomberas bien sur le 0,02%

Ce serait assez chouette, certes, mais d'ici là, la nature - belle salope devant l'éternel - nous aura concocté d'autres MST.
Et pis je rappelle qu'il n'y a pas que le VIH. J'ai bien choppé il y a quelques années la vérole alors qu'on commençait à peine à en reparler :( NB : attrapé par voie orale...)

Un essai va probablement être commencé sur des putes séronégatives de je sais plus quel pays d'Asie. Il s'agit d'une sorte de "pilule du lendemain du sida" : une prise quotidienne de Viread (si je me souviens bien), sensée éviter la contamination au VIH. Plus d'infos dans le Têtu de ce mois-ci (un article de ma copine Didier Lestrade, comme de bien entendu).


Un des soucis est qu'on risque de se retrouver rapidement avec une souche du VIH résistante au Viread, et, à terme, avec le même problème qu'on rencontre aujourd'hui suite à l'utilisation intempestive et inappropriée des antibiotiques (nécessité d'augmenter les doses, besoin de nouveaux médicaments plus puissants —mais évidemment avec des effets secondaires plus lourds—,…).


Quant à un test fiable à 99,8% : ça signifie qu'une personne sur 500 obtient un résultat erroné. Ça paraît peu, mais il faut le rapporter au nombre de baises quotidiennes dans un sex-club ou autre; on arrive à un nombre de contaminés potentiels important, en très peu de temps.


Autre fait (je vais faire ma folle politique) : les brevets sur les médicaments sont valables vingt ans. Vingt ans durant lesquels on ne peut pas faire de copie générique de la molécule, disponible à bas prix. Il va donc falloir attendre au moins quinze ans. D'ici là tu seras déjà plombée si tu décides de continuer à faire n'importe quoi (mais je suis sûr que tu vas reprendre la situation en main, tu n'es pas stupide, quand même… si ? ah bon), et, s'il est apparemment possible d'éviter une contamination avec des traitements prophylactiques d'urgence ou bien cette "pilule du lendemain", je ne crois pas qu'on puisse "rendre" sa séronégativité à une personne contaminée.


Un ami, lors d'un plan cul il y a trois mois, a eu un problème de capote déchirée, et a dû prendre un traitement d'urgence. Il a reçu son décompte de sécurité sociale : les médicaments (sans parler du salaire du médecin traitant) ont coûté plus de 5000 balles. On va sans doute me traiter de poujadiste, je m'en branle, voilà mon avis : je ne crois pas que la vocation de la sécu soit de subventionner les plans nokpote, surtout quand il y a des préservatifs et du gel dispos GRATUITEMENT. Ah oui, parce que les folles françaises ne le savent pas, mais quand on va dans un sauna à Moscou par exemple (je dis ça parce que j'y suis allé, je parle que de ce que j'ai vécu, j'invente rien — les russes sont super chauds soit dit en passant, mais fermons cette putain de parenthèse), une capote, ça coûte soixante roubles, soit douze francs, soit 1,80€. Dans un pays dont le revenu moyen par habitant est de moitié inférieur à celui de la France. Vous avez cette information à disposition, maintenant, faites-en ce que vous voulez.


Ne parlons pas des autres IST; j'imagine un mec de 18 ans qui débarque au Dépôt. Il veut faire attention à lui et aux autres (on est plein de bonne volonté à c't'âge-là), il peut choper MÊME EN ÉTANT SAFE des condylomes, une hépatite B ou bien la syphilis. Dans l'absolu, je me fous que des mecs plombés ne mettent pas de capote. L'ennui est que ces mecs ne baisent pas qu'entre eux (qui oserait affirmer que les barebackers fonctionnent en circuit fermé ?), et que, sans le faire exprès (dans le meilleur des cas), ils peuvent refiler même en étant safe (je me répète) d'autres maladies que le sida à quelqu'un qui n'en a certainement pas envie.


Il y a quelques années (quand j'étais séronégatif), le médecin d'un centre de dépistage anonyme et gratuit m'avait dit : «vous savez, quand on baise, on est deux». J'ai ricané dans mon for intérieur en pensant «ou plus». J'ai mis longtemps à comprendre ce qu'il voulait dire (il a fallu que je chope le sida, en fait). Peu importe que vous fassiez des conneries, vous, parce que vous êtes sensés être responsables de votre santé (voilà pourquoi j'ai jamais fait chier freaky/Bertrand ou d'autres parce qu'ils avalent du foutre). Mais une fois que vous avez chopé le sida, il faut commencer à penser aux autres, parce que là, vous devenez responsables de la santé du mec avec qui vous baisez en plus de la votre. Même si la doctrine d'Act Up est de dire que la responsabilité est partagée (ce qui est une des nombreuses conneries qu'ils racontent), à un moment, vous vous rendez compte que vous avez le pouvoir, en tant que séropo, de contaminer des personnes qui en raison de leur âge, de leur état de santé mentale (dépression, envies suicidaires, prise de drogues…) ou de je ne sais quoi, n'ont pas, à un moment donné de leur vie, la capacité de se protéger. C'est là qu'il faut faire attention pour deux : ça fait appel à (au choix) : du bon sens, de la compassion, un «esprit communautaire», du respect, ou autre chose d'analogue, choisissez ce qui convient à votre éthique personnelle (si vous avez le luxe d'en jouir). Mais une grande majorité de mecs n'en sont pas capables, et on trouve même des dindes pour s'en vanter dans des bouquins (si si, je vous jure). La stratégie d'Act Up a surtout servi à dédouaner des barebackers de leurs responsabilités (et dieu sait qu'ils n'en ont pas besoin).


Pour revenir aux occupations du groscondepaumé.net : oui, la capote c'est chiant, oui, baiser sans capote c'est plus agréable, oui, ne penser qu'à la baise sans se soucier du reste c'est génial. Mais ce n'est pas possible pour l'instant, et ça ne le sera pas avant quelques années, peut-être même plusieurs décennies. D'ici là tu auras pris conscience de la réalité du milieu gay, et personne ne voudra plus baiser avec toi. Nous sommes nés dans une mauvaise période, mais ça aurait pu être pire, parce que dans les années 80, je serai morte du sida en moins de cinq ans, et toi, tu n'aurais pas eu tous ces merrrveilleux bars du Marais qui sont les seuls endroits où TOI, tu peux vivre ton homosexualité.
Au fait, t'en parles quand à ta mère ?

Bon, voilà pour aujourd'hui. J'ai pas été trop méchant, je trouve.

A mon avis quand baiser sans capote redeviendra sans danger ( si ça le redevient), tu n'auras plus autant envie de te faire éclater. Ce sera beaucoup moins drôle pour toi. Ce sera commun.

J'ai lu ton poste et le (long mais utile) commentaire de Damien (que je ne trouve pas méchant).
Tout a été dit.
Kisssss
@+

Paumé, tu oublies l'étape ultime: celle du simulateur de réalité virtuelle total qui permet de ne plus baiser du tout dans la réalité.

oui mais alors plus aucun intéret car je ne pense pas que la réalité virtuelle pourra nous permettre de ressentir les même sensations que quand on fait l'acte dans la réalité.
moi le post de damien m'a boulversé :s

Damien > A part le nécessaire (mais hors sujet) dernier paragraphe pour que personne n'oublie que tu es le fan inconditionnel du groscondepaumé.net, ton commentaire est interessant.
J'ajouterai trois détails :
- inutile d'aller à moscou pour illustrer tes propos. Tous les saunas/backroom que j'ai visités à barcelone ne distribuaient ni kpot ni gel.
- dire que ce n'est pas à la sécu de payer le traitement prophylactique n'est pas vraiment acceptable. Il faut mettre en parallèle ce coût avec le coût de prise en charge d'une (ou de plusieurs, en fonction du nombre de personnes qu'elle aura contaminée) personne(s) vivant avec le sida. Par ailleurs, depuis fin 1999, à l'époque où j'avais signé une décharge car le traitement n'avait été testé que sur des singes, le cout a été divisé par plus de 3.
- Enfin, concernant "la philosophie et responsabilité du séropo", j'espère que tu l'appliques à ta personne. Car je connais trop de séropo qui n'en ont rien à foutre.

a l'intention de damien .

il est tres bien que tu te sentes investi d'une mission evangelique autour du probleme de la prevention maintenant que tu es contaminé, il est dommage pour toi que tu n'aies pas eu cette lucidite plus tot..

cela dit, peut etre que ce site remplit la meme mission, mais sous une forme un peu plus subtile non?

oui enfin la realite virtuelle l'interet c'est qu'on y met ce qu'on y veut dedans ...

parceque la vraie vie merci bien vraiment chiante sur les bords et pis pour sentir quoi hein d'abord moi je prefere franchement mes reves erotiques a la realite.

Vivment mon dernier jour histoire de pouvoir avoir quelques regrets

moi suis content, je fréquente depuis peu un gars avec qui je m'entends bien et avec qui cela pourrait coller. Il m'a avoué être seropo voyant que cela pouvait donner quelque chose et il est trsè vigilant à que je ne fasse rien qui puisse mettre ma santé n jeu. j'ai été touché par cette attention.
je crois que je l'aime enfin nan je sais pas encore mais je sais que je me sens bien avec lui et je m'enfou des comérages qui peuvent dire que ej fais une connerie (dsl aucun rapport mais fallait que ej le dise quelque part)

>Paumé> Euh, oui, pas besoin d'aller à Moscou pour se vider les burnes, mais c'est quand même un peu plus classe et exotique que Barcelone (tiens, un commentaire de pouf).
Ensuite, pour la prise en charge du traitement d'urgence par la sécu, ça ne me dérange pas (au contraire, évidemment) quand il s'agit d'un "accident de capote". Quand ça devient une habitude et un palliatif à une attitude unsafe, non. C'est —une fois de plus— prendre la société et les pédés pour des connes. Mais je suis content qu'une grosse tantouze de droite dans ton genre reconnaisse l'existence et l'utilité de la sécu.
Ton dernier commentaire : évidemment, j'applique tout ça à moi-même, sinon je fermerais ma gueule. Je sais que tu connais «trop de séropo qui n'en ont rien à foutre» (t'es pas obligée d'en fréquenter, cruchette), je lis ton blog, tu sais.


>MrT> je ne me sens pas établi d'une mission évangélique, bon je sais que tu éprouves le besoin de croire que je suis une sainte-nitouche, un curé ou je ne sais quoi, et ça ne me dérange pas si ça te fait plaisir. En tous cas c'est faux.
Quant à ma lucidité : ça m'aurait fait du bien, il y a quelques années, que quelqu'un (sans doute séropo) me tienne le même discours. Ça aurait pu éviter ma contamination. Mais je l'ai pas eu, et tant pis pour ma gueule. Maintenant c'est trop tard, mais j'estime que si je cause à des petits pédés "un peu limite" sur la question de la prévention, que je les convaincs et que je leur évite toutes les emmerdes que j'ai pu connaître, ça sera déjà ça. Je sais, ça fait cucul. M'en branle.

«cela dit, peut etre que ce site remplit la meme mission, mais sous une forme un peu plus subtile non?»
Arf arf arf, krr krr krr, c'est la meilleure, ça. Faut que je réponde ? Non, il va être 8 heures, faut que je parte à l'école, ce soir peut-être. Vite fait : non, ce site ne sert qu'à donner à Olivier son petit côté rebelle, il aime à donf l'homosexualité noire, Jean Genet lui a donné des frissons et il croit qu'il va l'égaler en suçant trois queues en backroom. Ça lui donnera une image super rebelle aux yeux des vingt folles qu'il fréquente dans le milieu, et d'autres folles viendront sur son site pour faire des commentaires style "oua paume c tro cool mé fé gafe a toi é vené visite mon blog htttp:\\follemoisiedu59.blogcrotte.conne". Bon, je développerai peut-être une autre fois, mais là je suis VRAIMENT en retard.
Ah non, je voulais dire aussi, la subtilité du groscondepaumé.net, laissez-moi rire, si vous trouvez ce qu'il raconte subtil, vous trouvez aussi peut-être que Cathy Guetta n'est pas du tout vulgaire et que Cachou est une bonne actrice ?


>K.I.T.T> non ce que tu dis n'a pas «aucun rapport», c'est important, et ne fais pas attention aux commérages.


Voilà, je suis en retard, putain.

tu crfois qu'il a lu jean genet????

>MrT> euh, non, je ne crois pas qu'il ait lu Genet. PhilRévoltéeAuFoutre a dû lui expliquer lors d'une discussion au Cox que c'était du Rémès mais en plus vieux (vous savez, "vieux=chiant"), donc il a pas lu, et voilà, une fois de plus : on se retrouve avec une culture homosexuelle défaillante et tout ce que ça implique. Tss tss…

Bon, là, je vais à la Waterbed Party, une petite fête pour célébrer la sortie d'un fanzine post-bareback. Il y aura plein de pédés intelligents et marrants, ça va me changer d'ici. Je vous laisse vous branler sur le site du grosconconstipédepaumé.net pendant que je bouffe des petits fours et que je bois du champagne.


À samedi pour la Otra Otra !

Je vais vous rassurer ou vous décevoir : je n'ai jamais lu un seul bouquin pédé. Je ne sais pas qui est Genet et la premiere fois que j'ai entendu parler de Remes, c'était il y a quelques mois dans un commentaire posté ici.

Mais ca existe deja : http://www.mustbuynow.info/hp/ !