Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

dimanche 13 février 2005

vive les vacances

Une semaine de vacances au ski c'est génial... Samedi après-midi chiant mais nécessaire ; voyage, forfait, locations. Et c'est parti pour une semaine de ski ! Enfin, quand on n'est pas maudit...
Déjà il n'y a pas beaucoup de neige (Nous n'avons jamais vu aussi peu de neige disent les locaux). Mais bon, j'suis pas chiant, la quasi totalité des pistes sont ouvertes, suffit d'éviter les cailloux et ne pas s'éloigner des pistes...
Lundi soir, après deux journées de ski, j'ai mal à la gorge. Et merde, j'ai pris froid. Je passe la nuit à tousser, gorge en feu. Réveil tête dans le cul, Sirop à la pharmacie et hop au ski. Ce nest pas une bronchite qui va m'arrêter, non mais. La nuit de mardi est un cauchemar ; j'ai de la fièvre. Je dors quasiment pas, je suis HS. Pas grave, nous avions prévu de ne pas skier le mercredi. Fièvre ? Pas grave, hop aspirine à la pharmacie.
Patatras, nuit blanche mercredi. Quand je suis debout tout vacille, quand je suis allongé je sens battre mon pouls au niveau de la carotide. Je me regarde dans le miroir, je suis blanc comme un linge. Chouette. Le lendemain matin le diagnostic tombe ; j'ai la grippe. J'pouvais pas deviner môa, c'est ma première grippe. Et tant qu'à faire, autant la chopper pendant ma semaine de vacances.
Deux jours de ski sans moi, les boules. Par contre, j'ai pris un nouveau médicament contre la grippe, le Tamiflu, un inhibiteur de la neuraminidase. Alors c'est pas sexuel, ça ne défonce pas, mais c'est miraculeux. Il est hors de prix (30), non remboursé par la sécu, mise sur le marché en 2004. Après un cachet, les effets de la grippe sont amoindris, 24h plus tard, ils ont disparu.
Vivement les vacances, les prochaines.

Commentaire(s)

Pas de chance mon lapin!

pov'chou !

 










Se souvenir?