Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

samedi 26 avril 2003

Viol

Savez vous ce que ressentent les personnes violées ?

Maintenant, j’en ai une assez bonne idée.
J’ai récupéré un rebeu à la Station et on est rentré chez lui.

Il était charmant, discret et assez doux.
Une fois passée la porte de son appartement, il allume NOOS et zappe
entre la chaîne marocaine et égyptienne.

Je commence déjà à avoir peur.

On se met au lit et là, j’ai le droit à « Ce soir, tu es ma femme ».

Il pete complètement les plombs, il devient limite violent, impossible de lui résister.
C’est la première fois que je me sens totalement bloqué sans pouvoir rien faire à part attendre…

Heureusement qu’il a joui en moins de 10mn.

Je finis en sang, avec des brûlures de tapis aux genoux et aux coudes…