Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mercredi 30 juillet 2003

Dépot(oire)

Soirée médiocre au dépot. Enfin, moins de 3 heures quand même. Je tombe assez rapidement sur une passive ayant un bon nombre de kilomètres au compteur. On ne touchait pas les bords et elle ne couinait pas.
Je me barre.

Je repère une passive, petite, mince qui dance en faisant le tour réglementaire du bordel. Je la récupère dans une cabine. Une fois à poil, il s'avère être du style maigre avec bourelets. Elle me dit qu'y aller doucement car elle a mal d'habitude. Je n'arrive pas à comprendre ses passives : elle adore se faire mettre mais elle n'assume pas. Du coup, les sphincters ne laissent passer qu'un doigt mais il est clair que derrière, la main pourrait passer tranquille. Bref, il a fallu la titiller pendant un bon moment avant d'y aller franco. En plus, elle ne couinait pas non plus! Je vous jure mais où sont passées les
passives qui couinent! Le mec se barre en me disant qu'il avait un bouquin en vitrine de la boutique en face de l'open. Il m'a parlé de Mathieu je-ne-sais-quoi (lui je crois), de dédicace, de Sous les marches. Je n'ai pas écouté, trop pressé à me barrer.

Comble du bonheur, les nouvelles capotes du dépot sont plus courtes et trop serrées. Ce n'est pas le pied pour bander.

Me voila calmé pour une petite semaine, même s'il ne se passe rien à Londres.

lundi 28 juillet 2003

Bed (?) & Breakfast

Depuis le début de mes vacances, j'avais prévu de le faire. Après Barcelone, je voulais repartir en vacances. Mais pas seul, de préférence avec Lui. Comment cela se fait-il que je pense encore à Lui ? Je ne l'ai vu que deux fois, il y a un mois maintenant.

Au moins une fois par jour, depuis dimanche dernier, je prépare le message que je vais lui laisser sur son répondeur. Je suis persuadé qu'il ne répondra pas, et quasiment sûr qu'il ne rappellera pas. Que dois-je faire si je tombe sur Lui ? Raccrocher semble la meilleure solution.

Jeudi, je prends mon courage à deux mains. Mon coeur bat bien trop fort. Le numéro se compose, puis ça raccroche automatiquement! Deux fois, trois fois. Même chose. Idem depuis un téléphone fixe.
Crise de stress, il a dû changer de numéro. Un coup de fil rapide à A. me permet de savoir qu'il n'a pas changé de numéro, mais qu'il est à Londres pour deux semaines. Un monde s'écroule, il s'amuse comme un ouf à Londres, je ne passerai pas de vacances avec Lui.

J'envoie un texto sans conviction, sans montrer ce que A. m'a dit.

Je me motive, je suis en vacances, je dois tourner la page, je commence à prévoir des vacances à Montpellier avec un pote. Vendredi soir, je reçois un texto. Crise de stress dans la rue, je le lis. La surprise est totale. Je suis à Londres en ce moment, jusqu'au 6 août. Je crois que tu connais déjà mais rejoints moi si tu veux!

J'annule mes vacances à Montpellier avec beaucoup d'excuses et une promesse de resto à mon retour.

On s'échange des texto, on se passe un coup de fil pour régler les derniers détails.

Je sais qu'il ne peut rien se passer, que nous serons dans deux hôtels différents, qu'on ne sortira jamais ensemble. Mais je ne peux m'empêcher d'espérer ? J'en gagnerai peut être un ami, ce qui serait déjà un exploit. Une chose est sure, douleur et tristesse sont au rendez-vous.

Je serai donc avec X à Londres à partir de mercredi jusqu'au 6 août.

dimanche 27 juillet 2003

Gay Barcelone

Vous allez à Barcelone cette année ? N'ayez pas peur, tous les français y vont cette année. Par contre, il y a quelques petites choses à savoir, surtout au niveau Gay.

1- Achetez vous deux paires de tongues : une paire pour la plage, une pour les sorties en boite. C'est indispensable! Une grande majorité d'espagnols sont en tongues en boite...

2- Une nouvelle collection Zara vient de sortir : ils font des tee shirts pétasses au possible. Vous n'en avez certainement jamais vu de pareil ! Il est absolument indispensable d'en avoir un ou deux. Il parait qu'il existe une boutique rue de rivoli.. 3, 2, 1 GO!

3- Prevoyez des capotes et surtout du gel. Il y a des backrooms dans toutes les boites homo mais pas de capotes en libre service. On trouve des distributeurs de capotes Benetton aux couleurs criardes.. Par contre, le gel, ils ne connaissent pas.

Je suis allé dans 3 bars : Dietrich Cafe, Atame et le Punto.
Le Dietrich est de loin le bar où il y a le plus de monde. La musique est plutot techno mais rien de bien connu. Dans les toilettes, il y a un panneau Sola una persona. (Pourquoi ? Attendez, vous allez comprendre). L'Atame est un bar avec une minuscule piste de dance. La musique est typiquement espagnole - kitchissime -. Le bar a l'air bien vide en semaine.

Le Punto est le bar le plus ancien - 13 ans d'existence -. Il est très éclairé. Du coup, on se croirait dans un supermarché. L'ambiance est du coup vraiment désagréable. Ils sont en partenariat avec l'Arena et ils offrent assez facilement des entrées gratuites pour l'Arena Sala Madre.

Les bars ferment à 2h30 et à la sortie , il y a parfois des mecs qui filent des pass pour les deux boites du coin : Le Metro et l'Arena Sala Madre.

Le Metro est de loin la boite la plus frequentée! Par contre, j'ai trouvé la musique nullissime et l'air conditionné vraiment trop fort. Il y a une backroom, une sorte de couloir où rien de sexuel ne se passe. Par contre, les toilettes sont justes à côté d'une entrée de la backroom. Les toilettes : Deux murs pour uriner, des télés où passent un film de cul et 4 chiottes. Comptez bien le nombre de pieds dans les chiottes.. Oui, oui. Il y a toujours 2, 3 ou 4 personnes par chiottes. Hallucinant! Les mecs se rencontrent dans la boite et ensuite vont baiser dans les chiottes. Si les mecs sortent 2mn plus tard en reniflant, ne vous inquietez pas, ils viennent de se taper de la coke.

Il y a aussi des spectacles à 3h du mat'.. Nous avons assisté interloqués à un concours de bites.. Les mecs passaient derriere la scene pour cacher leur visage et montraient leur bite. Le gagnant - un black - a gagné 400€...

L'Arena est en fait plusieurs boites ; il y a 4 boites totalement independantes. La Sala Madre, La Sala Classic, La Sala VIP et la Sala dandy. Nous ne sommes allé qu'à la Sala Madre (la seule où il donne des pass). La musique est bien cool, la backroom marrante. Il y a même quelques mecs mignons. Bref, elle a tout pour plaire ! A part un leger détail : les toilettes ne ferment pas et les portes ne cachent ni la tete ni les pieds : impossible de se taper de la coke.

Dans le Poble Espanol à Montjuic, il y a une boite La Terressa. Bob Sinclar y passe une fois par semaine, et il font des soirées Gay. Malheureusement, je n'ai qu'une paire de baskets pourrave et le videur ne nous a pas laissé rentrer...

Les boites ferment à 5h. Ensuite, il faut aller en after. Nous avons pas réussi à trouver une after convenable. Mais nous n'avons pas vraiment cherché!

Nous avons testé un sauna (je ne sais plus son nom mais c'est celui que l'on voit partout) : à éviter. Naze, que des moches. N'oubliez toujours vos capotes, votre gel et vos tongues!

Les espagnols sont vraiment particuliers au niveau cul : j'ai testé deux passifs et un actif. Les deux passifs n'embrassaient pas, ne suçait pas. En mois d'une minute, il était en position pour se faire enculer. Ca ne m'a vraiment pas plu. Un mal fou pour bander. j'ai fais semblant de jouir pour le second et je ne suis barré. L'actif était du style dominateur et ne pensait qu'a une chose : me baiser le plus vide possible. Beurk. Bref, les passifs sont des lopes et les actifs sont des marteaux piqueurs.

vendredi 25 juillet 2003

Tata night

Un mec corps sympa, sale tête, folle en tee shirt blanc marqué devant
Voulez vous coucher avec moi ce soir ? et derriere ce soir j'ai 25 ans, je dois embrasser 25 mecs. Aidez moi à gagner mon pari!
Clic
50 personnes en train de dancer le madison
Clic
40 personnes en train sur les acadiens
Clic
25 personnes à la queue leu-leu dansant sur la chenille partout dans la boite, sauf sur la piste de dance.
Clic
5h30, la folle fait des bonds suite à la réussite de son pari.

Je décide de fuir 10mn plus tard, avant que les lumières se rallument.

jeudi 24 juillet 2003

La Barcelone culturelle

J'ai mis la plupart des photos en ligne. Elles correspondent au côté moderniste de Barcelone.
Les maisons Batllo, Mila, le parc Guell et la Sagrada Familia sont des
oeuvres de Gaudi.
Les maisons sont des musées : la maison Batllo est vraiment à voir, c'est
completement hallucinant.
En ce qui concerne la Sagrada Familia, Gaudi est mort après
la construction de la première façade. La construction a reprise malgré
l'absence de plan de Gaudi ; il prévoit encore 50 ans de travaux. La
construction n'est payée que par l'argent des visites.

Le palais Guell et le musée Picasso sont également à voir.

Pour accéder aux galeries, cliquez sur Galeries sur le bandeau du haut.

Tata dial

Au scorp ce soir.

Le mec - Salut, je crois que tu reconnaitres. tu vas sur dialh? moi je suis xxx.
S. - Oui oui, c'est possible. Je suis yyy.
Le mec - Tu as quel age ?
S. donne son age.
Le mec, parlant de moi - Ah. il est mignon ton copain à côté de toi, il a quel age?
S. donne mon age.
Le mec - Je suis timide, parle lui de moi quand je serai parti.

mercredi 23 juillet 2003

Voulez vous savoir ?

Les musées à voir à Barcelone ?
Les principales oeuvres de Gaudi ?
Pourquoi les espagnols sont facilement minces avec de zolies muscles ?
Pourquoi les espagnols reniflent souvent en sortant des toilettes ?
Les habitudes des espagnols en matiere de sex?

Eh ben, c'est pour bientot, le temps que je rédige le post et récupère les photos.

mardi 15 juillet 2003

Holidays

Si vous vous promenez dans les environs, hurlez Paumé, paumé! jusqu'à ce que je vous entende.
Pour les autres, rendez vous la semaine prochaine!

lundi 14 juillet 2003

Sign

Pourquoi M6 diffuse un film minable sur un accident d'avion aujourd'hui à midi
alors que je serai dans un avion similaire demain ?
Et pourquoi est-ce que je le regarde ?

Black and white

J'ai passé toute l'apres midi chez un pote, devant un écran de pc à jouer à un
jeu stupide (Age Of Mythology, pour ne pas le citer).
Retour dans un métro bondé, puis dans un appartement surchauffé.
Les racailles ont tranformé la rue en boite de nuit mais ils courrent après les
poubelles à la recherche de sacs...

Je me sens seul, abandonné dans un monde terne et sans saveur.

samedi 12 juillet 2003

Way of life

Mieux vaut boire une demi bouteille de J&B ou gober un taz dans une soirée?

Day 1rst

Ca y est, je suis en vacances depuis vendredi soir et déjà je suis completement décalé. Il est 6h20, je rentre à peine chez moi et je mange un morceau. Au moins, suis je peut etre en phase avec les espagnols!

Soirée sympa.. S. et moi sommes allés dans une boite où nous n'étions pas allés depuis longtemps : le Tango! La musique est toujours aussi naze, les mecs toujours aussi vieux et moches.

Départ pour le dépot 2h plus tard.
Très rapidement, je suis tombé sur un mec mignon et hop directement une cabine. Le mec m'a rapidement fait comprendre ce qu'il attendait de moi mais après un rabotage frais, j'avais quelques réticences... Après l'avoir chauffé suffisament longtemps pour vérifier que cela fonctionnerait, il a enfilé une capote et ... a joui 5mn plus tard. Bad luck. Visiblement avare de paroles, nous n'avons même pas échangé nos numéros de téléphone. Mais bon, 24ans, serveur dans un resto, son côté je me la pete... je n'aurais pas pu le supporter 1 journée complete.

Je me finis 90mn plus tard avec un allemand (croisé avec un caniche nain) ne parlant qu'anglais. Oh, you are french! French don't like to speak in english usually. Beh comment veux tu que je te cause, gros naze? I'm sorry, i don't understand French. L'abandonne rapidement et quitte le dépot en vitesse.

C'est les vacances, donc je décide de rentrer en métro espérant secretement rencontré quelqu'un.
Raté, peut etre la prochaine fois!

jeudi 10 juillet 2003

Du salon

J'ai regroupé les 3 photos sympa que j'ai prise de mon salon dans une galerie
que j'ai nommé Du Salon.

Je la mettrai à jour régulièrement.

102_0261tn.JPG

mercredi 09 juillet 2003

J-2

Avant mes vacances.
Au taff, je compte les heures qui passent et une fois sorti, je me fais chier.
Mais vraiment chier quoi.
Je n'ai absolument aucune envie de baiser, de voir des potes ou même de
sortir de chez moi.

Le pire est que je pars à Barcelone au milieu de la semaine prochaine et que pour le moment, ca me gave.

D'un côté, tant mieux que j'ai pas envie de niker, me suis encore fait raboter hier.

mardi 08 juillet 2003

nerd

Abattez moi donc tous ces nerds, ils souffrent.

Regardez moi ça.

lundi 07 juillet 2003

Bon voisinage

Vous vous demandiez comment allait ma voisine ? Eh ben, je suis tombé dessus ce soir. Elle s'est moitié mise à pleurer à cause de la derniere mesaventure de son fils, me disant qu'elle voulait s'endormir pour toujours, que ca serait plus facile.

Elle voulait avaler une boite de somnifère avec de l'alcool. Je lui ai déconseillé, lui répondant qu'elle se reveillerait à l'hopital avec un bon lavage d'estomac. Elle s'est mise à rire quand je lui ai dis d'en prendre 2 tout de suite et d'aller se coucher, ce qui serait de loin le mieux. J'en ai profité pour fuir à ce moment là.

dimanche 06 juillet 2003

Images

Je rentre du scorp, vers 5h du mat. Je suis dans le taxi. Elle est là maintenant... Cette sorte de conscience qui, contrairement à l'autre, ne sait pas parler. Elle me montre des images.

Un petit garcon marche le long d'une route nationale. Elle est large, bien éclairée. Le long de la route, de nombreuses personnes sont allongées, sur le côté. Ils sont morts, certains depuis quelques minutes, d'autres depuis bien plus longtemps. ils sont habillés en costard cravate. Ils sont en paix avec eux mêmes.

Il continue à marcher pendant quelques temps quand je m'arrete à une birfucation. Une autre route - départementale celle là - prend un virage a droite. Des feux sur des poteaux en bois éclairent faiblement. On devine des gens allongés sur les côtés. Ces gens-là sont recroquevillés sur eux-mêmes, une expression de profonde douleur sur leurs visages. Leurs vetements sont en
lambeaux.

Le petit garçon reste interdit, attiré mais effrayé par cette nouvelle route. Il n'arrive pas à prendre de décision.

Tout devient flou, le taxi arrive en bas de chez moi.

samedi 05 juillet 2003

Poussières de vie

102_0250tn.JPG

C'est fou comme la vie est réduite à peu de chose.

vendredi 04 juillet 2003

Reformaté

Comment une soirée a pu déraper comme ca? Ca s'appele la vie, peut-être. Arrive chez S. pour manger et pour aller dans un endroit glauque ensuite. S. penchait pour l'UG, moi le dépot.

Le tournant de la soirée a certainement eu lieu qd je décide de me servir un sky. Juste un verre! Mais alcool appelant alcool, il est 23h30 et on est compltement bourré.

Décidons d'aller au scorp après 1/2 bouteille de sky plus tard.

La soirée était sympa, pas trop de monde. Finissons en moins de 2h le tier restant de notre bouteille. Dragouille un mec, l'emballe mais est calmé après posé mes mains sur ces poignées d'amour proéminentes.

J'habite en banlieue avec mon mec mais je suis souvent à paris.
Je pars, mon pote me ramene en voiture. on reste en contact ?

Sauvé.

Rentre peu après son départ, rend mes derniers verres de sky et mon repas dans les toilettes et m'effondre dans mon lit. Le reveil est difficile à 9h est difficile.

Ouvre l'eau de la douche et regarde avec stupeur que l'eau ne coule plus.
Flashback
L'eau sera coupée vendredi 4 juillet de 9h à 16h.

Hurlement.
douche sommaire avec une bouteuille de cristalline.

Arrive au taff, mal rasé, avec la tête qui tourne, une orangina et une brioche aux lardons à la main.

Ce genre de soirée a l'avantage de faire oublier tous les derniers petits soucis.

jeudi 03 juillet 2003

Gay Pride

OK, i was listening to the Titanic Song, walking home. I am not crying anymore but the sky is crying for me. There isn't any drug left in my blood. It is time to talk about the Gay Pride.

13:30
Arrivée chez A. qui habite juste à côté de la place d'Italie. Il ouvre la porte en caleçon, je suis le premier. Me mets à l'aise, torse nu. A. me sert une biere. A. ouvre son frigo et sort les reserves : 9 taz de 3 sortes différentes. Un de ces potes - que j'appelerai X - doit en amener encore 4 ou 5.

14:00
Deux taz sont sur la table et un choix se pose : Do i take the blue ou the pink pill? The last one was 2 years ago. Why do i want to take one now? I'm afraid looking at the pills, not afraid by the effect but by the choice i already made a long time ago. Je gode la moitié de la rose et A. la moitié de la bleue.

14:10
F. arrive, prends la 2nd moitié de la bleue avec un gorgée de bière.

14:30
I. arrive, amenant son éternelle bonne humeur.

15:00 - 17:00
Arrivée boulevard de l'hopital. Nous tombons au début des chars des assos. Pas de musique, juste des pédés qui réclament des gosses. A. est déjà bien parti but I don't have any effect of mine. Perhaps because i'm a bit stressed. Nous nous dirigeons vers la place d'italie non sans avoir achete une biere au passage. Premiers chars avec de la musique. D'un coup, je suis en pleine montée. Les couleurs sont plus vives, le temps est superbe, la température parfaite. La vie est belle, je suis heureux. Je regrette d'avoir arrete pendant si longtemps. Nous suivons pendant un moment le char du Pulp. Nous passons un moment surréaliste, allongé sur l'herbe du rond point de la place d'italie, mangeant des cerises et buvant notre 3eme ou 4eme bière. Repartons dans le cortège alternant entre le char du Pulp et celui d'FG.

17:30
Retrouvons S. juste d'avant d'arriver à Bastille. S. est en total décalage avec nous, il nous abandonne alors que nous décidons de boire une nouvelle bière sur les marches de l'Opéra.

19:00
La taz se fait moins sentir, la fatigue arrive et un mal de crane s'installe. Décidons A. et moi de rentrer chez A. pour prendre une douche et se reposer. X doit nous y rejoindre.

20:30
X arrive, il me dit quelque chose. X confirme ;nous nous sommes déjà vus. Je le trouve pas mal du tout, assez à mon gout. Dommage qu'il soit séropo. A. et moi lui achetons une taz chacun.

22:00 - 00:00
resto au bistrot beaubourg. S. nous rejoint en fin de resto avec de l'aspirine.

00:00 - 02:00
La soirée a bien se finir pendant cette période. Nous nous séparés et perdus. Mon portable n'avait plus de batterie et les autres n'en avaient pas. S. - qui faisait la gueule - en a eu marre et est rentré chez lui. Finalement, après plus d'une heure a se chercher et à s'attendre, nous nous retrouvons en face du mixer. La nouvelle taz aidant, les contacts physiques se font plus nombreux entre X. et moi.

02:30 - 6:00
soirée Eyes need sugar à la Scène . Musique géniale - selon A. et moi, X. boude -. Nous passons la soirée à nous serrer dans les bras et à se faire de petits calins. Je stresse un peu à l'idée de me retrouver seul, je reste donc toujours à proximité de quelqu'un de connu. Je décide également d'essayer de finir la nuit avec X. Je n'ai aucune envie de finir la nuit seul dans mon lit et je ne veux pas la passer avec un inconnu.

6:00
Divergence : A. va au Batofar pour l'after. X. refuse d'y aller et préfère le redlight. Direction redlight en taxi. Pas mal de beau monde au redlight, population bien plus jeune. Bien évidement, nombreux sont ceux défoncés. Nous sommes fatigués mais nous ne prenons pas de nouvelles taz.

7:30
Départ du Redlight, direction le F1 de porte de chatillon où X. a sa chambre d'hotel. X. fait très attention à son corps : nous prenons des précurseurs de sérotine pour évacuer les taz et un pot de 34g de protéines chacun. Nous nous couchons sans faire de sexe. Je l'allume mais sans réel succès. Nous essayons deux fois mais abandonnons.
J'aime allumer mais je n'aime pas aller jusqu'au bout, c'est toujours comme ca..
Bref, il s'est moqué de moi.

13:00
Il veut dormir, je me barre. Je n'ai peur de rentrer chez moi, peur de me retrouver seul, fuyant un retour à une vie normale. Débarque chez S. sans prévenir (je n'ai toujours pas recharger mon portable). Récupère un lexomil pour ma nuit, file prendre l'air mais décidons d'aller au ciné à cause de la chaleur. Le film - 7 ans de mariage - est sympa, drole. Je file à l'UG dès la sortie. Je ne veux toujours pas rentrer chez moi.

19:30
Quitte l'UG dégouté de la moyenne d'age.

20:00
Arrivée chez moi, retrouve mon appart et post un mot.

J'ai de nouveau passé la soirée avec X lundi soir, et je me suis pris une bonne veste. J'ai eu du mal à l'encaisser, sans doute à cause de la descente. Je mets toujours deux jours avant de reprendre mes esprits. X sera à Paris à partir de septembre, je suis content. J'espère que ca deviendra un bon pote.

mardi 01 juillet 2003

censure

Autant faire un post pour répondre au commentaire de ^McM^.
Oui, j'ai écris un post à 1h du matin après ma soirée.
Oui, je l'ai supprimé vers 8h ce matin.

Je le remettrai peut-être, après une bonne relecture.
Je n'étais pas en pleine forme quand je l'ai écris, j'ai préféré l'enlever pour
le moment.

Pourquoi

Cela fait un an, quasiment jour pour jour. Je le rencontrais en boite et tombais sous le charme instantanement. Mais ce n'était qu'un allumeur et il m'usa jusqu'à ce que je craque. Ce fût l'homme de l'année 2002. J'ai rencontré l'homme 2003. Il est relativement grand, beau, charmant, timide et introverti. Je ne saurais dire pourquoi mais j'ai craqué immédiatement pour lui. La descente fût plus douce dimanche matin dans ses bras. Mais il fait completement space dans sa tête, (actuellement) provincial et séropositif. Mais, j'ai pleuré, pleuré que rien de plus constructif ne soit possible avec lui.

Maintenant, je vais rester enfermé à double tours dans ma coquille, pansant ma blessure et jurant qu'on l'y reprendrait plus.