Journal d'un paumé

See no evil. Hear no evil. Speak no evil.

mardi 30 décembre 2003

homo-anormalité

J'ai enfin trouvé une preuve vivante que les pédés sont anormaux. Et en plus il a un blog.

lundi 29 décembre 2003

good job

Réveil en sursaut avant 9h ce matin. Je pense qu'il n'y a que les mecs qui bossent dans le bâtiment qui ont repris leur job. Perceuse, chignole ou autre marteau le plus tôt possible pour réveiller tout l'immeuble, c'est tout à fait leur genre. Je sors de ma chambre la tête dans le cul et je vois mon père en train de refermer le canapé.
- Oui je me suis levé tôt, j'ai rangé mes affaires et je suis déjà allé voir la concierge, j'allais te réveiller pour te dire au revoir.
- Déjà ? Mais et ton petit déj ?
- Je l'ai pris. Bon, j'ai vu la météo, elle est encore pire que ce qui était prévu hier, je pars maintenant.
- Ah, ben merci, bonne route. Appelle moi quand tu arrives.

Je suis libre, libre, libre, libre.

dimanche 28 décembre 2003

déçu

... par Saez. C'est de loin le chanteur que j'écoute le plus (et c'est le seul dont j'ai acheté ses deux albums). Mais je suis déçu par ses concerts. J'en avais déjà vu un sur ARTE et je viens de récupérer celui du 3 juillet à la cigale. Il est seul avec son piano, mal coiffé et mal rasé avec son paquet de malboro light. Mais ce n'est ce qui me gène le plus. Il chante toutes ses chansons d'une même voix monocorde qu'elles soient douces (J'veux qu'on baise sur ma tombe) ou plus speed (Sexe).
Bref, je suis tout déçu, ce n'est pas avec lui que j'irai à mon premier concert.

father and son

- Papa, viens voir la météo, il faut beau demain!
- Tu veux que je parte demain ?
- Non non, mais vu la perburtation qui arrive, il risque de pleuvoir mardi.
La météo de la semaine s'affiche.
- Ah merde, de la pluie tout le trajet mardi
- Oui, c'est ce que je te disais
- Mercredi, il faut très beau!
- Euh.. oui mais non, tu ne partiras pas mercredi.

back home!

Putain, quelle bouffée d'oxygène! quel soulagement! Je suis enfin de retour à Paris. Il ne reste plus qu'à me débarrasser de mon père et le bonheur sera total.

samedi 27 décembre 2003

souvenirs, souvenirs

Je viens de finir mes cartons; 3 cartons, contenant surtout des cours que je n'ouvrirai jamais mais que je ne peux me résoudre à jeter. Mais je suis tombé sur trois paquets de photos miraculeusement intacts après quelques années sous un tas de poussière. Je n'avais pas revu son visage en photo depuis tant d'années. Je ne l'ai plus jamais revu depuis la fin de mes études. Elle était si belle ; des yeux verts magnifiques, de longs cheveux châtains clairs. Ce regard d'une intelligence rare. Et amoureux. Je tombe sur une enveloppe, format A4. Un cadeau de sa part pour mon 21eme anniversaire. J'en ai les larmes aux yeux, j'ai comme l'impression d'être passé à côté de quelque chose, de ma vie.
Je crois que j'attends inconsciemment une histoire similaire avec un garçon mais je sais qu'elle n'arrivera pas.

Une dernière photo perdue au milieu d'elle sèche mes larmes. Elle a été prise lors du réveillon du 31 décembre 1997. On y voit Garoo et moi.

vendredi 26 décembre 2003

Il y a

Il y a
Du thym, de la bruyère
Et des bois de pin
Rien de bien malin
Il y a
Des ruisseaux, des clairières
Pas de quoi en faire
Un plat de ce coin

jeudi 25 décembre 2003

ridicule




Ok, j'ai toujours voulu savoir à quoi je ressemblais dans un cours de Body Sculpt.
idée de résolution 2004 : Ne plus y mettre les pieds.

noel

Minuit sonne, tout le monde est rentré et au lit. Toujours la même histoire, les mêmes interprètes. Même repas, mêmes bouteilles de vin, mêmes discussions. Dessert dans le salon avec les mêmes histoires sur les blondes. Les gros paquets colorés pour les gamins, les enveloppes pour les adultes. Je me sens bien lors du voyage de retour en voiture. Mon anniversaire est passé, noël aussi. Il ne reste plus que la pire soirée de l'année, la dernière. Je n'ai jamais passé une bonne soirée lors du réveillon, et c'est même en général pire que cela. Je me suis d'ailleurs promis le 1er janvier 2003 de passer le suivant seul chez moi.
Vivement le 2 janvier 2004 10h, je serai tranquillement en train de boire mon café au boulot.

mardi 23 décembre 2003

des chiffres.

24 heures: 15 heures de sommeil, 2h pour les repas, 2h de dessins animés, 2h de culture (Le Dictateur, Charlie Chaplin), 2 heures de social relationship, 30mn de net, 15mn de branlette, 15mn de douche.

lundi 22 décembre 2003

one more time

Comme chaque soir, je suis seul dans ces 250 m². Mon père couché depuis bien longtemps au rez-de-chaussée, je suis installé au premier, la télévision en bruit de fond. Toute la maison vibre sous les rafales de mistral. Journée réservée à ma mère aujourd'hui ; monologue sur son boulot, sur son fric pendant qu'elle me gave à midi, à goûter et le soir. Ma maigre bouffée d'oxygène m'aura coûté un douloureux mal de tête ; chaque passage chez mon frère me confirme mon désir de ne pas avoir d'enfants, de chien ou de poules et surtout pas plusieurs occurrences de chaque réunis au même endroit. Mais le malaise de mes parents est bien présent et j'en joue avec délectation : c'est la dernière fois que je suis dans cette maison. Dernière étape de ce divorce tardif avec un paumé au milieu à jouer à l'équilibre. Je vais devoir faire mes cartons, résumant la petite vingtaine d'années que j'ai passé dans cette maison.
Mais je ne suis pas matérialiste ni sentimental ; je les sonde, les questionne et appuie là où cela fait mal. Maigre consolation de toutes ses années où ils auraient dû être là, et de ces années où ils tentent vainement de rattraper le temps.
Forte et brutale rafale de vent, la télévision s'éteint, la maison devient noire et muette, il ne reste qu'un paumé rescapé terminant son post sur son portable rechargé.

dimanche 21 décembre 2003

first contact

Je le vois, égal à lui même. Je lui fais la bise. Il me fait le commentaire habituel sur la ponctualité du TGV. Confortablement installé dans la laguna, il passe en revue les sujets déjà maintes fois éculés ; les courses (je suis allé à ce carrefour, figure toi qu'il est plus petit que celui de S.), les voitures (il m'a fait l'historique complet de toutes ses voitures, sa première ayant été acheté en 1956), le planning exhaustif de tous les repas de la semaine, ta mère, ta cousine. Nous arrivons, je m'installe dans le canapé sans rien dire et me lobotomise devant le satellite : Ranma 1/2, Les chevaliers du zodiaques, Princesse Sarah, Totally spies, Jerry Springer. Il monte dans son bureau, râle seul devant son pc, prépare à manger. Je me mure dans le silence en luttant contre le sommeil. Finalement, je me couche à 20H30 pour 14 heures de sommeil.

back to hell

Je suis assis entre la voiture 6 et 7 sur le siège pour deux. Je regarde le ballet incessant les couples avec leur 2 gosses et leur 5 valises. Ils posent leurs bagages au dessus des autres, vérifient si l'ensemble est stable, se rendent compte que cela ne tient pas, les récupèrent en râlant et pénètrent dans la voiture avec le tout. Je souris. Cela me permet d'oublier un peu mon mal être.
Soirée avec S. et X hier soir. J&B and xanax. Je n'ai plus de notion exacte du temps. Je sais que nous avons quitté l'appart de S. à 2h direction Scorp. Comme chaque vendredi, la soirée est naze et il n'y a personne. Nous ne restons pas longtemps car on nous file des pass pour la Stories au vestiaire. X insiste pour aller dans cet endroit minable, glauque, pourri qu'est le dépôt. C'est une total beur ; pleins de beurs mignons au rez-de-chaussée, des moches au sous-sol. L'horreur devient absolue quand je demande l'heure : il est 6 heures. Sans ces putains de xanax, je n'y serai pas allé. Je ne voulais pas y mettre les pieds. Je me dégoûte.
Une jeune étudiante boulotte me sort du flash-back de la soirée ; C'est ici qu'on se met pour les sur réservations ? Ce fut donc ma voisine de voyage. Je ne sais pas si elle m'a dragué mais elle s'est collée contre moi pendant qu'elle dormait... Enfin, elle avait cul tellement énorme que je ne suis pas si sur que c'était prémédité. Un militaire était aussi du voyage : une bombasse. LA bombe. Très mec, très macho comme tous les mecs du sud. Son sweat noir et son jean cache à peine sa musculature impressionnante. Un visage d'adonis. Nos regards se sont croisés quelques fois, il a dû savoir très rapidement que j'étais une tantouze.
Le train arrive trop tôt à destination, je n'arrive pas à oublier ma soirée d'hier, mon dégoût ne passe pas.

Départ


Familles au complet avec 3 sacs par personnes, enfants hurlant et surexcités à quelques jours de noël et une place en sur réservation.
Vive les vacances de noël.

samedi 20 décembre 2003

american beauty

A lire la réaction officielle américaine suite à la déclaration de Chirac sur les signes ostensibles de religion à l'école.
Hallucinant.

jeudi 18 décembre 2003

sdf


Vous la reconnaissez ? C'est la meuf qui dormait avec son copain dans la rue et s'est faite éliminée à popstars. Comme quoi, il suffit de dire qu'on est SDF. Car, c'est la misère : il n'y a que la musique et quelques piaillements inaudibles.

J'ai failli dire ça à ce garçon ce soir. C'était vers 20h sur la ligne 8. Je l'avais vu entrer dans le métro car de dos il avait l'air mignon. Le métro démarre et il se met à parler à voix haute à ma grande surprise : Bonsoir, j'ai 23 ans et je viens de perdre mon boulot... Je n'ai pas écouté la suite. Comment un gamin a t il pu en arriver là ? J'aurai bien aimé croiser son regard, comme ça, par curiosité, sans doute malsaine.

Finalement, à cet age, il aurait mieux valu qu'il deale son shit en bas de sa cité.

mercredi 17 décembre 2003

yes

Pas de température ce soir, ni de la journée d'ailleurs. Et ce soir, je pète la forme! C'est une bonne nouvelle, sauf que j'ai maintenant grave envie d'aller m'éclater en boite. Mais le paumé nouveau (ou NéoPaumé pour matoo) est raisonnable : si je suis guéri demain, j'irai travailler. Il ne serait pas bien de sortir alors que je vais à peine mieux.

J'écoute donc à fond le remix d'Alizée par Bennassi.
Excellent, je trouve.

Aurore

aurore

 


Quelle bombe cette meuf!
Cette publicité est vraiment un régal, à tout point de vue.

mardi 16 décembre 2003

day two

Encore une nuit de merde. J'ai réussi à dormir correctement 3 heures. Je me suis d'ailleurs réveillé à 3h, tremblant de fièvre. J'ai ensuite mis en scène ce post de Phil ; non ce n'est pas qu'un simple rhume comme l'a dit mon médecin (d'ailleurs, un rhume avec 39°, vous y croyez?). Mon dernier plan cul avait lieu y a trois semaines, peut-être que la kpot a cassé sans que je m'en rende compte. Je suis en pleine séroconversion, cette fois c'est la bonne.
Je me réveille en sursaut, et ne ferme plus l'oeil.

Note pour plus tard : parler de ma paranoïa à un psy. Enfin, si je décide d'y foutre les pieds un jour.

Je pète un câble et me lève à 6h30. J'arrive au taff à 8h, me fait plaindre par tous les collègues, les menace de leur filer ma crève. Je m'arrange pour ne pas bosser ces prochains jours. Mon chef accepte sans rien dire le matin et me chope le soir en me disant que j'ai bien meilleure mine, que je pourrais venir bosser cette semaine. On trouve un arrangement dans la journée de vendredi si je vais mieux.

lundi 15 décembre 2003

Scène de ménage

Le paumé nouveau repasse tranquillement ses chemises et ses tee-shirts devant C'est au programme, émission présentée par Sophie Davant. Le thème aujourd'hui est les bienfaits et les méfaits de l'aspirine. Il trouve cela intéressant. Il écoute une petite vieille raconter qu'elle met toujours un comprimé d'aspirine dans leur bain, car c'est bon pour la peau ou encore une ménagère de (guère) moins de 50ans réduire en poudre un comprimé d'aspirine pour application locale sur une dent qui fait un peu mal. Les effets sont réels, disent elles et il n'existe rien de mieux (même pas un dentiste).
Il plie ses chaussettes devant Rick Hunter, va se faire prescrire des médicaments par son médecin favori, passe les acheter à la pharmacie et va faire une petite sieste.

Au secours, qu'on me rende l'ancien paumé.

LA solution...

à notre célibat à tous. Qu'est ce qui pose problème au célibat ? On se sent seul, chez le soir à la maison. Alors les gens achètent un chien, le meilleur ami de l'homme. C'est quand même pénible, la fusion n'est pas complète, nous avons tous un peu de mal à comprendre notre chien. Mais tout ceci est de l'histoire ancienne. Grace au Dog Translator, maintenant, Il n'y aura plus jamais de probleme de dialogue entre notre chien et nous.
La publicité TV est tout simplement hallucinante.

delirium

Nous sommes 3 grands prêtres en tout. Un grand prêtre pour chaque Dieu. Je suis celui d'Osiris. En tant que grand prêtre, je dispose de toute l'énergie et la puissance de mon Dieu. Elle me permet de vivre éternellement si je ne l'utilise que pour moi. C'est là que ma vision diffère avec celle du grand prêtre d'Isis, mon ennemi de toujours. Elle (le grand prêtre d'Isis est une femme) utilise cette énergie pour augmenter son influence et détruire les autres grands prêtres alors que pour ma part, je l'utilise au bien être de mes sujets. La Dernière Bataille a maintenant commencé, celle où un de nous mourra. Tous mes soldats combattent avec bravoure et je tente de guérir leur blessure pendant le combat. Les soldats d'Isis ont l'avantage de l'expérience et ils gagnent du terrain. Il y a beaucoup de pertes de mon côté, je commence à fatiguer, ma tête tourne, trop de personnes à guérir. Je m'effondre.
Je me réveille en sursaut, ma tête et ma gorge me font atrocement mal. Je change mes draps, prend ma température.
39,8°

Je me rendors difficilement. Mon médecin vient me chercher. Il porte un survêt. Je me manque pas de remarquer d'agréables formes. Il me reçoit et me fait allonger sur le dos sans me laisser le temps de lui expliquer mes symptômes. Il m'ausculte et me retourne sur le ventre. Son survêt commence à frotter contre mon bras. Il commence à descendre sa main vers mon caleçon. Il glisse délicatement un doigt, un deuxième et... mon réveil sonne.

dimanche 14 décembre 2003

nouvelle vie

J'y suis finalement arrivé. Je suis un nouvel homme. Le problème dans la vie d'un pédé, c'est le cul, l'eternelle recherche de la bombe sexuelle pour le quart d'heure quotidien de sexe. Cela fait 3 semaines que j'ai pas niké et cela ne me manque pas, absolument pas.
Le paumé nouveau est arrivé.

life is so nice

Sortie en boite annulée d'un commun accord avec X, Episode 1.05 de Six Feet Under, N'aime pas les questions abordées sur l'homosexualité, lexo, Episode 1.06 de Six Feet Under, Revoit la fin naze du caméléon, Me demande pourquoi les scénaristes n'ont pas conclu l'histoire, lexo.

vendredi 12 décembre 2003

MBTI

J'ai décidé de changer de boulot. Enfin, plutôt d'évoluer, de changer de poste. Je suis doucement, en train de réflechir et de peaufiner ce que je veux faire. Ca prendra sans doute au moins 6 mois, peut-être plus. Et ca commence par un truc aussi surprenant qu'un test de personnalité.
Loin des tests de psychologies.com (qui tombent toujours juste pour ma part d'ailleurs), j'ai trouvé un test en ligne du MBTI(Myers-Briggs Type Indicator). Il permet de définir une sorte de cadre de référence sur notre fonctionnement par rapport aux autres. Le résultat est donné sur quatres axes principaux : Extraversion - Introversion, Sensation - INtuition , Thinking - Feeling, Judgement - Perception. La majorité des gens sont *FJ, réagissant donc plus par leurs sentiments et leurs jugements.
Le test que j'ai passé est par ici. Je suis INFP ; nettement Introversion, Feeling, Perception mais intuition d'une courte tête.

alcoolic sms

Hier soir, resto avec X et A. dans un tout petit resto à Saint michel. Bonne soirée malgré la mauvaise des serveurs qui nous snobaient. Pourtant, vu les horreurs qu'on disait à voix haute, tout le monde en a profité. Back home after 2 bottles of wine, drunk. Et je fais toujours des conneries dans ces cas là. Je commence à réfléchir à n'importe et j'envoie des SMS. Généralement, je ne m'en souviens pas le lendemain. J'en ai envoyé deux hier soir, dont à mon ex. Et je regrette de les avoir envoyés.

lundi 08 décembre 2003

In Memoriam

Je n'arrive pas à le quitter depuis que je l'ai acheté. Cela fait bien longtemps qu'un jeu ne m'avait pas passionné à ce point. Le concept est génial, les enigmes parfois un peu trop facile et le concept de jeu en ligne n'est pas assez poussé. Mais je n'en suis qu'au début, les enigmes seront peut etre plus difficiles dans les deux derniers niveaux. Allez voir le site du jeu

La maison qui rend fou

Appel au centre de calcul des impots du 11eme
- Bonjour je n'ai toujours pas reçu mon tier à payer
- Ah, monsieur, il faut appeler le centre de trésorerie.

Appel au centre de trésorerie du 11eme
- Bonjour je n'ai toujours pas reçu mon tier à payer
- Oui, monsieur, un instant
musique stupide pendant 5mn
- Ah, monsieur, nous n'avons pas calculé d'impot pour vous cette année. Il faut que vous appeliez le centre de calcul dans ce cas.
- Mais je viens de les avoir et ils m'ont donné votre numéro?!
- Désolé, je ne peux rien faire pour vous, rappelez les et insistez. Au revoir.

Appel au centre de calcul des impots du 11eme.
Le téléphone sonne pendant 2mn puis raccroche.
Je rappele... 9 fois de suite. sans succès.
Je vais boire un café, et je reviens plus fort que jamais.
Le secretariat me répond au bout du 15eme appel.
- OUI?
- Je voudrais avoir la meme personne que tout à l'heure.
- un instant.
La personne m'explique qu'ils ont reçu mon dossier trop tard.. donc je n'ai pas donc d'impot à payer cette année. Je ne suis pas imposable. Vous aurez à payer en mars prochain la totalité de 2003.
- Euh, la totalité ?
- Oui, pourquoi, vous avez payé des tiers provisionnels dans votre centre du 4eme ? Ah, il faut absolument appeler le centre de calcul pour vous faire rembourser.

Appel au centre de calcul du 4eme.
- Bonjour, je voudrais me faire rembourser mes tiers provsionnels.
- Ah monsieur, il faut appeler le centre de trésorerie.

Appel au centre de trésorerie.
- Bonjour, je voudrais me faire rembourser mes tiers provisionnels car mes impots n'ont pas été calculés cette année. enfin, en retard.
- Ah mais monsieur nous ne pouvons pas vous les garder, nous sommes obligé de vous les rembouser.
(silence)
- Euh, parfait. Quand ?
- Début janvier.

samedi 06 décembre 2003

Cadeau de noël

Cela faisait un moment que l'on me parlait de la série Six Feet Under. J'ai mis mon bonnet rouge, suis allé à la fnac et je me suis offert la première saison. J'ai maté les deux premiers épisodes ce soir et c'est effectivement très bien. Humour décalé et décapant, fous rires garantis. Si je vous avais encore des trous dans votre liste de noël, pensez y.

No comment

Michal qui a appris le français en écoutant les chansons de Mylène Farmer.
En le regardant, je me pose une question : Un homo peut il réellement être homophobe?

bad friday

Je crois que je ne vais plus sortir le vendredi. Nous faisons le tour de tataland pour trouver un bar avec de la place, nous finissons au Tropic dans la salle du fond. Discutons, buvons deux despes chacun et allons doucement au scorp. Arrivé à 2h et... pas grand monde. Bon, plus que 20 personnes mais guère plus. cassos vers 3h complètement déprimé. Levé ce matin avec migraine et nausées.
Début de gastro ?
Bon et ce soir, X est encore malade, S. est invisible. Personne pour sortir avec ouam ce soir! Donc, soit je retourne au scorp (stories, c'est gavé de monde) soit je vais tout seul à Finally.
J'hésite.

vendredi 05 décembre 2003

Le Monde.fr : 852 528 cachets d'ecstasy saisis à Dunkerque

Et moi, et moi, et moi.
snif

jeudi 04 décembre 2003

 

Je n'arrive pas a dormir, pas plus de 5h par nuit cette semaine. Je mets un temps fou à m'endormir, et le reveil sonne sans que je me sois reposé. Je passe une journée de merde et quand je rentre, j'ai sommeil jusqu'à 21h. Et je pete la forme ensuite. Peut-être trop de lexo la semaine dernière : soit je m'y suis habitué soit j'ai trop dormi. Bref. Vivement ce week-end, je vais pouvoir en profiter. Et putain, toujours pas de taz dans mon frigo.

mercredi 03 décembre 2003

Et si j'étais...

Vous n'avez jamais voulu être différent? Changer quelque chose? Moi, quand j'étais au lycée, je rêvais de pouvoir tout recommencer. Recommencer tout en ayant gardé ce que je savais. Me retrouver dans ma peau, en 6ème et pouvoir être différent. Enlever ce côté autiste, timide et introverti pour être rebel et extraverti. J'aurais été orienté vers une filière technique, les études scientifiques étant trop compliqué.
Et là je serai comblé. Je serai ouvrier en BTP, travaillerai entre 8h et 16h tous les jours, ma femme me ferait la bouffe et je la baiserai tous les soirs. Je serai bouleversé par les crues du sud-est (je serai peut être d'ailleurs sous les eaux), râlerai contre le gouvernement pour des raisons qui m'échapperaient, et avalerai sans broncher la manne de nos programmes télévisés.
Mais bon, je ne pouvais pas choisir à l'époque. Je ne foutais rien, avais les meilleurs résultats et me faisais cracher dessus.
Maintenant, je peux faire ce que je veux. Mais pour quoi faire ? Là est la question. Je peux continuer ce même chemin - qui ne me convient pas -, fermer ma gueule et suivre le chemin prédéfini par notre société. Je peux aussi prendre des chemins alternatifs : faire la pute à dauphine (mais je n'ai plus l'age des gamins des pays de l'est), devenir gigolo (ça c'est une bonne idée, je dois avoir le minimum de savoir faire nécessaire), acteur porno. Voilà le fantasme. Tourner dans un film de Comme des Anges ou autres. Je passerai deux à trois heures en salle de muscu par jour et je baiserai devant des caméras. Je pourrai aussi avaler une dose massive de médocs, par exemple la totalité de ceux qui traînent sur ma table. Ou tomber un jour sur de la mauvaise dope. C'est le chemin le plus simple, le plus rapide et le plus sûr, mais le plus lâche.
Et mon blog finirait là, où il a commencé, à Lariboisière.

mardi 02 décembre 2003

chasteté

Je ne sais pas pour vous, mais moi cette enquete me donne envie de rester chaste... au moins quelques heures.

lundi 01 décembre 2003

 

C'est la journée du SIDA aujourd'hui. Donc allez y, aujourd'hui, baisez sans capote.